Tout sur Solidaris

Le 1er mai est marqué par une série de discours politiques à l'occasion de la "Fête du travail". En raison de la crise sanitaire, pas de tribune extérieure pour les politiques et représentants syndicaux. Cet événement sans rassemblement est tout de même l'occasion pour les politiques de faire passer des messages, en ligne, à leurs militants. Tour d'horizon des différentes positions politiques.

La crise du coronavirus démontre que "l'État social n'est pas le problème mais la solution pour relever les défis économiques, sociaux, environnementaux liés, en particulier, à la santé", souligne mardi Solidaris à l'occasion de la journée mondiale de la santé. " Le système de soins de santé belge est toujours bon, mais pour combien de temps encore? ", s'interroge la mutualité socialiste.

Quelque 45% des travailleurs se disent stressés au travail, contre 30% en 2012, selon une étude réalisée auprès de salariés bruxellois et wallons par Solidaris publiée lundi. Pour la mutualité socialiste, cette problématique constitue un enjeu essentiel de santé publique et son impact sur la santé physique et mentale ne peut être nié.

Plus de deux tiers des Belges francophones ont eu recours en 2019 à l'automédication, pour un rhume ou un état grippal par exemple, un résultat en augmentation de six points par rapport à 2014, ressort-il d'une étude de Solidaris, qui lit derrière ce résultat un renoncement aux soins pour raisons financières. Trois quarts (75,8%) des familles mono-parentales ont en effet recours à l'auto-médication.

PS, FGTB et Solidaris avaient donné rendez-vous à leurs militants mercredi matin à La Louvière, dans un LouvExpo rouge de monde, pour écouter les discours d'Elio Di Rupo, le président du parti socialiste, de Jean-Pascal Labille, le responsable de Solidaris, de Thierry Bodson, le patron de la FGTB wallonne et de Robert Vertenueil, le président du syndicat, à l'occasion de la fête du 1er mai.

Vous êtes un homme de plus de 60 ans, actif, en couple et sans enfants ? Félicitations ! Vous avez tout pour être heureux. En théorie, du moins. Une enquête réalisée par la mutualité Solidaris a sondé le bien-être des Belges ainsi que les paramètres qui influencent leur bonheur, qui ne s'est pas amélioré au cours des quatre dernières années. Peut mieux faire...

Les Mutualités socialistes attaquent au Conseil d'État un arrêté royal de la ministre Maggie De Block qui réduit la dotation pour certains affiliés fragilisés, rapporte l'Echo, jeudi. L'objectif de la ministre est d'encourager la réinsertion socio-professonnelle. Pour Solidaris, on pousse les mutuelles à sélectionner les bons risques.

L'Etat mise sur les guichets de signalement en ligne pour traquer les fraudeurs. " Inacceptable, effarant ", dénonce Jean-Pascal Labille. Le secrétaire général de Solidaris, la mutualité socialiste, rappelle où peut mener l'incitation au soupçon permanent au nom d'une " cause juste ".