Tout sur Peter Mertens

Pour la première fois en trente ans, les communistes siègent à nouveau au parlement et il semble que ce retour a boosté l'assurance du Parti Du Travail/Partij van de Arbeid. Et avec l'aide des écologistes et des socialistes, le président du PTB Peter Mertens et le député fédéral Raoul Hedebouw se disent même convaincus de pouvoir chasser Bart De Wever de l'hôtel de ville anversois en 2018. Entretien avec nos confrères de Knack.

Le président sortant du PTB Peter Mertens a été réélu samedi avec 93,9% pour un nouveau mandat à la tête du Parti du Travail de Belgique/Partij van de arbeid. L'élection a eu lieu samedi après-midi lors d'un "Congrès de la solidarité" du PTB organisé à l'Auditorium 2000 du plateau du Heysel, à Bruxelles, autour du thème "Elargir - Unir - approfondir".

La publication le 20 janvier, dans le Vif, par Peter Mertens, président du PTB, d'une carte blanche intitulée : "La double morale : notre armée est à Bruxelles et Anvers, nos armes en Arabie saoudite" suscite à la fois gêne et interrogation. Gêne, car elle témoigne d'une vision biaisée de l'histoire et de la géopolitique du Moyen-Orient. Interrogation, car elle pose question sur les objectifs poursuivis par l'auteur.

Le président du PTB, Peter Mertens, s'est présenté mardi au parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour débattre avec le duo des présidents PS Elio Di Rupo - Paul Magnette d'éventuelles convergences pour la Wallonie et la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Même s'il les a nuancées depuis, les déclarations de Bart De Wever sur l'emploi suscitent l'indignation de ses opposants politiques, des syndicats et des chômeurs. Le président de la N-VA a en effet déclaré lors d'une interview accordée au journal Het Laatste Nieuws qu'"en Flandre, quelqu'un qui a un bon CV trouve de toute façon de l'emploi".

Le président du Parti du travail de Belgique (PTB), Peter Mertens, a défendu mardi à Anvers, à l'occasion de la Fête du travail, "le social, la démocratie et l'écologie" comme points de départ d'un "socialisme 2.0" protecteur de l'humain et de la nature.

Incarnée par un PTB aux angles arrondis, la gauche radicale relève la tête. Elle décroche même son best-seller. Auteur de Comment osent-ils ?, le président Peter Mertens dévoile la stratégie de son parti : la conquête du pouvoir en douceur, sans verser dans le phénomène de mode. Une vraie révolution... interne.