Tout sur Marine Le Pen

L'extrême droite française, le Rassemblement national (RN), a fait moins bien qu'attendu dimanche au premier tour des élections régionales et départementales, marquée par une très forte abstention et une prime aux élus sortants à un an de la présidentielle.

Contestation des gilets jaunes inassouvie, instrumentalisation du thème de l'insécurité par l'extrême droite et par... Emmanuel Macron, frustration des électeurs sensibles à la défense de l'environnement: le climat politique apparaît délétère dans l'Hexagone à moins d'un an de la présidentielle. Les élections régionales ne vont pas calmer les esprits.

"Normalisation" du Rassemblement national, rapprochement avec les électeurs de la droite classique, détestation d'Emmanuel Macron sont les trois "conditions" d'une élection de Marine Le Pen, selon la Fondation Jean Jaurès. Le directeur de son observatoire de l'opinion, Antoine Bristielle, en détaille les modalités.

L'hypothèse d'une victoire de la dirigeante du Rassemblement national à la présidentielle de 2022 paraît de moins en moins improbable. La détestation que continue de susciter Emmanuel Macron pourrait bien le priver d'importantes voix de gauche au second tour.

Le Vlaams Belang a tenu samedi un meeting contre le Pacte de l'ONU sur la migration au parlement flamand. Deux figures de poids de l'extrême-droite mondiale avaient fait le déplacement pour soutenir le parti flamand: la présidente du Rassemblement National, Marine Le Pen, et l'ex-directeur de campagne de Donald Trump, Steve Bannon.

L'affrontement entre N-VA et MR sur le pacte migratoire de l'ONU illustre un changement profond de paradigme dans la politique belge et européenne: la fracture entre nationalistes et universalistes mine désormais tous les débats.

Un petit parti d'extrême droite, Vox, a fait son entrée dimanche dans un parlement régional, une première en Espagne, en remportant 12 sièges aux élections en Andalousie et mis fin à la domination de la gauche dans la région la plus peuplée du pays, une gifle pour le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez.

Avec des leaders comme Trump, Poutine et Orban, il n'est pas facile de penser positivement à l'Occident, admet Anne Applebaum, professeure à la London School of Economics. Elle estime que la meilleure réponse aux fake news, à la corruption et à l'extrémisme croissant est un bon contre-récit. "Je crois toujours qu'une Europe qui défend des valeurs fortes peut inspirer les gens."