Tout sur Marc De Mesmaeker

Le coup d'envoi des états généraux de la police (Segpol), exercice de réflexion destiné à dessiner les contours de la police du futur, a été donné mardi après-midi. Des intervenants-clés du secteur ont posé les bases de la discussion, citant abondamment comme enjeux l'attractivité de la police, son financement et les enjeux des nouvelles technologies ainsi que la nécessité d'avoir une police "moderne" qui répond aux besoins de la société.

Plusieurs élus slovaques du Parlement européen de différentes sensibilités politiques ont écrit à Marc De Mesmaeker, commissaire général de la police fédérale. Ils lui signalent que "le comportement des membres de la police fédérale envers le citoyen slovaque (Jozef Chovanec, NDLR) a dépassé les limites des normes juridiques belges.

À en croire le quotidien Het Laatste Nieuws, le parquet de Charleroi était au courant de l'intervention policière de février 2018 qui a entraîné le coma et puis le décès du ressortissant slovaque, Jozef Chovanec. "Le parquet de Charleroi n'a tout simplement rien fait", affirme Ann Van de Steen, avocate de la veuve de la victime.

Le ministre-président flamand et ex-ministre fédéral de l'Intérieur, Jan Jambon, a affirmé qu'il revenait en première instance à la hiérarchie de la police fédérale d'ouvrir une enquête disciplinaire sur le décès d'un ressortissant slovaque, Jozef Chovanec, en février 2018, après une intervention policière, dans une cellule de l'aéroport de Charleroi.

Directeur de la PJF de Liège, le commissaire divisionnaire Eric Snoeck (photo), 46 ans, était le candidat le mieux placé après Marc De Mesmaeker pour succéder à Catherine De Bolle à la tête de la police fédérale.

Le commissaire-général Marc De Mesmaeker propose de confier la constatation des excès de vitesse au secteur privé afin de pallier le manque de personnel au sein de la police fédérale. Les équipes pourraient ainsi effectuer d'autres tâches, dit-il mercredi dans Het Laatste Nieuws.

Les services de police qui doivent lutter contre la fraude et la corruption ne s'avèrent pas performants, si bien que plusieurs formes de corruption ne font pas l'objet d'enquête, ressort-il d'un rapport interne dont Het Laatste Nieuws fait mention dans son édition de mardi.

La police a salué vendredi la mémoire de ses collègues décédés en intervention, en présence des familles et des ministres de l'Intérieur ainsi que de la Justice, Jan Jambon et Koen Geens. Cette date n'a pas été choisie au hasard puisqu'elle coïncide avec le 20e anniversaire de la loi sur la police intégrée. La cérémonie s'est tenue, sous une pluie battante, au siège de la police fédérale. Une plaque commémorative a été inaugurée.

Les cadres d'évaluation durant le processus de recrutement à la police doivent être plus sévères et plus stricts, estime le ministre des Affaires intérieures, Jan Jambon (N-VA) en réponse aux révélations de De Standaard sur des candidats jugés inaptes qui ont pu accéder à la formation de police. La police fédérale indique que les informations du quotidien sont "inexactes et incomplètes".