Tout sur législation

S'occuper de l'enfant d'un autre comme si c'était le vôtre, mais sans pouvoir prendre librement les mille petites décisions du quotidiens ou même intervenir dans les situations médicales urgentes : c'est le problème que rencontraient de nombreux parents d'accueil avant de se voir enfin accorder, au 1er septembre 2017, un statut digne de ce nom.

La ville de Sydney va interdire de fumer sur la Martin Place, la plus grande zone piétonne de la métropole australienne. Ce projet-pilote d'une durée d'un an vise à interdire la cigarette dans tous les espaces publics ouverts de la ville. La Belgique pourrait-elle suivre un tel modèle ?

Parce qu'il a refusé de délivrer le mot de passe de son smartphone à des douaniers québécois, un Canadien risque 20 000 $ d'amende et jusqu'à 1 an d'emprisonnement. Pareille situation est-elle possible en Belgique ? Nous avons posé la question à Jean-Marc Van Gyseghem, chercheur à l'Université de Namur spécialisé en droit et nouvelles technologies.

Pour se faire entendre, les syndicats n'ont guère le choix : à part la grève, reconnue comme un droit, ils n'ont pas d'autres moyens pour porter leurs revendications. Sauf à tomber dans l'illégalité.

Criminalité, incendie, gestion des forêts, marketing : la technologie des drones fascine autant qu'elle inquiète. Alors que la Belgique finalise son cadre légal, les entorses au respect à la vie privée planent au-dessus de nos têtes.

Une courte vidéo de la section française d'Amnesty International dénonce les pratiques de contournement des règlements par de grandes sociétés. Un comportement immoral qui bafoue les droits humains sur l'autel des bénéfices privés.

La loi gelant les prix du gaz tourne à la confusion. Une de plus au compteur. La loi Salduz fait des vagues, la loi sur les loyers fait un flop, la loi sur les armes en reprend un coup, la future loi sur les malades mentaux pourrait être bonne à jeter, le permis à points s'écrase pour de bon. Le Vif/L'Express a examiné quelques copies. Parfois du travail de potache.

La Commission de l'Intérieur de la Chambre a adopté à l'unanimité la proposition de loi visant à interdire le port de tout vêtement cachant totalement ou de manière principale le visage. Ce texte vise particulièrement le port de la burqa et du nikab dans l'espace public.

Certains pays, comme la Belgique, estiment depuis toujours qu'il est naturel qu'un individu privé de liberté tente de s'évader. C'est pourquoi le simple fait de prendre la poudre d'escampette n'est pas criminalisé, seuls les éventuels faits connexes l'étant (menace, car-jacking, coups...). Certains trouvent cela tout à fait normal et approprié aux nécessités sociales.