Tout sur John Crombez

L'ex-président du sp.a et ex-secrétaire d'Etat fédéral John Crombez a décidé de mettre un terme à sa carrière politique nationale. L'actuel député fédéral dirigera à partir de septembre un projet de recherche consacré par l'UZ-Gent à la définition d'une nouvelle architecture pour les soins de santé et à la sécurité sociale du futur, a-t-il annoncé mardi à l'agence Belga.

Le jeune Conner Rousseau, 26 ans, a été élu président du sp.a, a-t-il lui-même annoncé vendredi via son compte Instagram. Conner Rousseau est le chef de groupe sp.a au parlement flamand.

Si un jour il y a eu de la confiance entre N-VA et PS, aujourd'hui, il n'en reste presque plus rien. Les deux partis s'entendent sur une chose : les petits partis ne peuvent plus continuer à se cacher derrière les grands.

La mission d'un mois remplie par les préformateurs Rudy Demotte (PS) et Geert Bourgeois (N-VA) n'a pas permis de rapprocher les points de vue entre leurs deux partis. Ils ont demandé à être déchargés de leur mission. Le Roi tient sa décision en délibéré et a entamé une consultation des présidents de parti.

Des années après leur départ, les anciens ministres fédéraux bénéficient encore de collaborateurs rémunérés par l'Etat. Si les formations politiques flamandes affirment vouloir mettre un terme à ce système, elles y ont encore toutes recours, rapporte lundi le quotidien De Standaard.

Hannes De Reu (33 ans), ancien directeur réseau et mouvement du sp.a, veut devenir président du parti, indiquent vendredi plusieurs journaux. "J'ai un projet pour ramener le parti au premier plan", dit-

Les libéraux francophones du MR refusent de parler du confédéralisme. Jean-Luc Crucke, vice-président national du parti, l'a répété clairement mercredi dans l'émission "De Ochtend" de Radio 1. Selon lui, des négociations sur le sujet seraient un pas vers la fin de la Belgique. "Celui qui veut cela, n'a qu'à déménager", martèle-t-il.

Une majorité des mandataires sp.a a accordé mercredi soir le mandat à leur président de parti John Crombez de mener des discussions de fond avec le formateur flamand Bart De Wever (N-VA), a-t-on appris auprès de plusieurs personnes présentes.

Le sp.a débattra dans la soirée d'une note qui doit servir de base à des négociations gouvernementales en Flandre. Le document se concentrera sur la mobilité, le climat et les mesures sociales. Certaines personnalités du parti s'attendent à ce que barre soit placée trop haut pour la N-VA.

John Crombez, le président du sp.a, a présenté lundi sa démission, a appris De Tijd auprès de plusieurs sources concordantes. Les instances du parti socialiste flamand ont toutefois demandé unanimement à M. Crombez de rester en poste jusqu'à la nomination d'un nouveau président. Le parti devrait organiser des élections à l'automne.

Un retraité du Limbourg, Michel Dylst, était l'homme derrière les faux e-mails de Steven Vandeput (N-VA) brandis par John Crombez (sp.a) au moment des débats sur le remplacement des F-16, écrit De Morgen, samedi. Il est membre de la N-VA, mais le parti nationaliste se distancie de lui.