Tout sur ING Belgique

La chambre du conseil de Mons devait décider ce jeudi de renvoyer ou non en correctionnelle la quarantaine d'inculpés dans le tentaculaire dossier Dragone. L'audience a été remise à une date indéterminée. En effet, des devoirs d'enquête complémentaires ont été requis en dernière minute par plusieurs inculpés.

La banque ING Belgique a servi d'intermédiaire à de nombreuses transactions "suspectes" vers ou depuis des paradis fiscaux, rapportent Le Soir, Knack et De Tijd mercredi, dans le cadre de l'enquête FinCEN Files, révèlant des pratiques de grandes banques suspectées d'avoir permis le blanchiment d'argent sale à grande échelle.

Le parquet de Mons demande le renvoi du metteur en scène et d'ING Belgique en correctionnelle pour fraude fiscale et blanchiment de 19,7 millions d'euros. Selon le réquisitoire, la banque ING " a aidé en pleine connaissance de cause Franco Dragone à échapper à ses obligations fiscales ".

La restructuration prévue chez ING Belgique n'occasionnera pas seulement une diminution du personnel dans les années à venir, mais également davantage de flexibilité pour le personnel qui reste. "À cet égard, nous sommes probablement la première grande entreprise qui fera usage de la loi Peeters", a expliqué lundi le directeur des ressources humaines Ivo Pareyns.