Tout sur Fernando Simon

L'Espagne signale jeudi la plus forte augmentation quotidienne du nombre d'infections depuis l'assouplissement des mesures de lutte contre la propagation du virus SARS-Cov-2 le 21 juin. Le coordinateur des urgences du ministère de la Santé, Fernando Simon, a cependant déclaré aux médias espagnols ne pas voir de signe d'une deuxième vague, ni dans son pays, ni en Europe.

L'Espagne a dépassé vendredi la barre des 1.000 décès dus au coronavirus et se prépare au pire. Alors qu'elle s'approche des 20.000 cas, les médecins urgentistes ont commencé à choisir ceux qui ont le plus de chances de survie.

L'Espagne se préparait à affronter "les jours les plus durs" de la pandémie de coronavirus en incorporant des milliers de personnels soignants et en ouvrant un hôtel pour accueillir des malades alors que le nombre de morts a progressé de près de 30% en 24 heures.