Tout sur ferguson

La police américaine a arrêté plusieurs personnes à Ferguson, où un face-à-face tendu se poursuivait tôt mardi avec des protestaires malgré l'instauration de l'état d'urgence après des violences lors de l'anniversaire de la mort d'un Noir tué il y a un an par un policier blanc.

L'état d'urgence a été décrété par le comté de Saint Louis après qu'un adolescent, inculpé pour avoir tiré sur des policiers, a été grièvement blessé dimanche à l'issue d'une manifestation à Ferguson (centre des Etats-Unis).

La police américaine a tué en moyenne plus de deux personnes par jour cette année, un chiffre bien plus élevé que les statistiques fédérales, incomplètes, a révélé dimanche le Washington Post.

Le dernier rapport sur les agissements de la police de Ferguson dénonce une police engoncée dans des préjugés et qui aime faire disparaître ce qui pourrait porter préjudice à ses amis, tout en harcelant les Noirs à l'extrême.

Alors que l'image de la police de la ville de Ferguson dans le Missouri se ternit depuis 2014, une société américaine décide de leur faire tester une nouvelle arme. L' "Alternative" permettrait aux policiers de tirer une balle non létale pour maîtriser leur cible.

Des centaines de manifestants ont bloqué un centre commercial mercredi à Londres en soutien aux manifestations contre les violences policières aux Etats-Unis, dont le slogan "Je ne peux pas respirer" reprend les derniers mots d'Eric Garner, un Noir mort étranglé par un policier.

A ceux qui ont gardé de leurs souvenirs d'enfance l'image indélébile du poing levé et ganté de deux sprinters noirs sur un podium des Jeux olympiques de Mexico un jour de 1968, les émeutes de Ferguson peuvent apparaître surannées. En près d'un demi-siècle, si peu aurait donc été réalisé pour apaiser les tensions raciales aux Etats-Unis ?

La police a arrêté 15 personnes vendredi à Ferguson, lors de nouvelles manifestations de protestation contre la relaxe accordée par la justice à un policier qui avait tué un jeune noir désarmé en août dans cette banlieue de la ville de St Louis (Missouri, centre des Etats-Unis), a annoncé un tweet du département de la police de St Louis.

C'est une étrange journée qui a pris fin dans les flammes et les pillages dans la ville américaine de Ferguson. La fin des poursuites contre l'agent Darren Wilson a été considérée comme un affront pour ceux qui soutiennent le fait que Michael Brown est une victime. Retour sur cette affaire qui secoue l'Amérique.

Darren Wilson, le policier américain blanc qui a tué début août un jeune Noir à Ferguson (Missouri, centre), a expliqué mardi sur la chaîne ABC qu'il avait "bonne conscience" et qu'il aurait agi de la même manière avec un jeune Blanc.