Tout sur décret inscriptions

De nombreux élèves profiteraient de leur passage en troisième pour s'inscrire dans une école qui leur convient mieux : celle qui figurait en premier choix lors de leur entrée dans le secondaire mais qui leur a été refusée.

Plusieurs élus cdH de la périphérie bruxelloise ont adressé un courrier à la ministre de l'Enseignement obligatoire Marie-Dominique Simonet (cdH) pour dénoncer ce qu'ils considèrent comme des effets pervers du décret "inscriptions", trop défavorable selon eux aux élèves issus de la périphérie, indique vendredi La Libre.

Alors qu'à quelques jours de la rentrée 262 élèves sont encore sans école, l'Union des Fédérations des Associations de Parents de l'Enseignement Catholique (UFAPEC) se penche sur le troisième décret inscriptions. Il est plus efficace mais des efforts sont encore à faire, estime l'organisme.