Tout sur Danny Pieters

Selon le politologue Carl Devos, le fait que Danny Pieters (N-VA) ait exigé ses indemnités de départ après s'être opposé à leurs principes, peut causer beaucoup de tort à la N-VA. L'ancien président de Sénat, qui était fermement opposé aux indemnités de départ, a réclamé sa prime de sortie après avoir quitté le Sénat pour l'Université de Louvain.

La N-VA a regretté de ne pas pouvoir voter jeudi au Sénat la scission de Bruxelles-Hal-Vilvorde mais a assuré qu'elle s'opposera à sa version édulcorée proposée par la majorité institutionnelle, qu'elle estime déséquilibrée et constitutionnellement problématique.

Gagnent-ils trop ? Pas assez ? Difficile à dire pour une vie aussi précaire que la politique. Ce n'est pas tant la hauteur des traitements qui interpelle, que leur disparité.

Les partis francophones rencontrent la Voka, Wouter Beke continue son tour des partis et Yves Leterme voit André Flahaut et Danny Pieters pour parler du prince Laurent.

Danny Pieters, le président du Sénat, n'a pas été et ne s'est pas fait représenter pour les cérémonies annuelles du souvenir à Breendonk. Il évoque un nécessaire réexamen de ces sorties protocolaires. Mais certains se demandent si ce n'est pas simplement une commémoration au parfum trop patriotique pour lui.

Les deux médiateurs chargés par le roi de renouer le dialogue en vue d'un accord institutionnel, André Flahaut (PS) et Danny Pieters (N-VA), se rendront vendredi à 14h30 au Palais afin de faire un rapport intermédiaire au chef de l'Etat.

Depuis qu'Elio Di Rupo a démissionné de son poste de préformateur, il n'avait pas encore rencontré Bart De Wever. Les deux hommes se reverront aujourd'hui, avec Danny Pieters et André Flahaut, les médiateurs royaux.

André Flahaut (PS) et Danny Pieters (N-VA), les deux médiateurs chargés par le roi de relancer les négociations en vue de la formation du gouvernement travailleront dans la plus grande discrétion. La seule chose que l'on sait est le fait qu'ils rencontreront à partir de demain mardi les présidents des 7 partis qui étaient engagés dans des discussions en vue d'une future réforme de l'Etat.

Les présidents de la Chambre et du Sénat, André Flahaut (PS) et Danny Pieters (N-VA) ont été chargés d'une mission de médiation par le Roi, pour tenter de relancer les négociations entre les sept partis qui étaient autour de la table du temps de la préformation d'Elio Di Rupo.