Tout sur Collège des procureurs généraux

La procédure pour juger les attentats du 22 mars démarre ce lundi. Début 2020 déjà, le procureur fédéral Frédéric Van Leeuw et le président du Collège des procureurs généraux Erwin Dernicourt avaient relancé le débat sur le jury populaire. Ils veulent le supprimer. Une proposition qui fait débat.

"La violence à l'encontre des forces de l'ordre est intolérable. Ces dernières années, les autorités ne sont pas restées sourdes aux demandes émanant de la police pour une politique stricte", a affirmé lundi le ministre de la Justice, Koen Geens, alors qu'un policier a été grièvement blessé lors d'une intervention à Liège.

Les présidents de bureaux et les assesseurs qui ne répondront pas à leur convocation dimanche à l'occasion des élections communales et provinciales se verront proposer une transaction de 250 euros, prévient lundi le Collège des procureurs généraux. S'ils la refusent, ils pourraient devoir payer une amende d'au moins 400 euros. En revanche, la priorité "la plus basse" sera donnée aux électeurs qui ne se présentent pas sans motif valable, a ajouté le Collège par voie de communiqué.

Le Collège des procureurs généraux a réagi vendredi à la parution d'articles de presse concluant qu'à la suite d'un arrêt de la Cour de cassation du 13 décembre dernier, les constatations de dépassement de vitesse opérées par la police n'avaient pas de validité, celle-ci ayant illégalement procédé à l'identification des contrevenants.