Tout sur cdH

"Le gsm qui est sur votre oreille a beaucoup plus d'impact (sur la santé) que les pylônes 5G", a assuré jeudi le ministre des Télécommunications Philippe De Backer en séance plénière de la Chambre. Il était interrogé par le député cdH Josy Arens à propos de l'annonce du lancement de la technologie mobile 5G "light" par Proximus dans plusieurs communes du pays.

"Je suis un peu déçu. Je reste sur ma faim", a déclaré le président du cdH Maxime Prévot, vendredi soir sur RTL-TVi. "Je pensais que c'était l'occasion de pouvoir passer à une étape supérieure d'autant que les esprits étaient mûrs (...) et pourtant, on a juste deux semaines de prolongation et le rappel des mesures existantes", a-t-il déploré, en réaction aux mesures annoncées par la Première ministre Sophie Wilmès.

La commission de la Justice de la Chambre a approuvé mardi en deuxième lecture à l'unanimité, moins deux abstentions du Vlaams Belang, la proposition de loi du cdH qui sanctionne le "revenge porn", soit la diffusion dans un but de vengeance de contenus sexuellement explicites sans le consentement de la personne qui y apparaît.

La Chambre a approuvé jeudi à l'unanimité moins deux abstentions en séance plénière deux propositions de loi qui visent le tabac. Les députés ont confirmé le vote intervenu en commission. A partir du 1er janvier 2021, les dernières exceptions à l'interdiction de publicité pour le tabac disparaîtront. En d'autres termes, les publicités à la devanture des magasins et sur les présentoirs ainsi que les enseignes lumineuses seront interdites. L'usage du tabac sera également interdit en voiture si des mineurs sont à bord.

Presque 9 mois après les élections fédérales, et après plus d'un an sans gouvernement de plein exercice, la formation d'un futur gouvernement fédéral coince toujours. Retour, étape par étape, sur des missions royales qui paraissent interminables et une crise qui s'enlise.

La Chambre examinera demain/jeudi en séance plénière la levée de l'immunité parlementaire de deux de ses membres, les députés Georges Dallemagne (cdH) et Jean-Marie Dedecker (indépendant). Pour M. Dallemagne, il s'agit de le renvoyer devant le tribunal de police pour une infraction de roulage. Pour M. Dedecker, une instruction a été ouverte à son encontre à la suite d'une plainte pour calomnie et harcèlement.

Le président du cdH, Maxime Prévot, a été symboliquement sorti de son lit jeudi matin par une délégation de la Fédération des jeunes agriculteurs. Celle-ci s'est rendue chez le leader du parti humaniste vers 07h00 avec deux tracteurs.

Des accusations anonymes une fois encore malveillantes et complètement fausses fondant une simple information judiciaire (et non une instruction ou inculpation) vouées sans hésitation à l'échec juridique et judiciaire dans une procédure empêtrée depuis 6 ans en raison de la force des arguments de la défense.

Le sénateur André Antoine (cdH) a pris vendredi au Sénat la défense des parlementaires face aux critiques du PTB. Il a accusé le parti marxiste de dépeindre systématiquement les élus de la Nation sous les traits de profiteurs. Le chef de groupe communiste lui a répondu par la fierté de ne pas gagner plus que les autres travailleurs.

Pour ceux qui auraient encore des doutes : les gens s'inquiètent de leur pension. Si l'asile et la migration étaient le thème le plus décisif lors des dernières élections, il était immédiatement suivi par la question des pensions : 38% des électeurs ont pris en compte la position des partis politiques sur les pensions lors du choix de leur vote.

Ancien co-fondateur d'En-Marche.be devenu C-Vox, Régis Warmont nous propose cette opinion qui soutient la démarche de renouveau du CDH initiée par son président, Maxime Prévot. C'est le premier signe envoyé par un mouvement citoyen, né sur les vagues des scandales Publifin & co, à rejoindre la dynamique d'un parti traditionnel en voie de mutation.

"Plus encore qu'une refondation, c'est une main tendue aux citoyens intéressés pour co-construire ensemble un nouveau mouvement politique". En résumant ainsi sur Twitter sa mission, le pilote du processus de refondation du cdH, Laurent de Briey, ne cache pas la nécessité de transformer l'un des plus anciens partis de Belgique par le biais d'un grand exercice participatif.