Tout sur Bel RTL

Le bourgmestre d'Etterbeek Vincent De Wolf est "à la disposition de son parti", le MR, en vue des élections régionales, a-t-il déclaré jeudi matin sur les ondes de Bel RTL. "Je ne suis pas candidat à quoi que ce soit. Je ferai ce que mon parti estime utile que je fasse. C'est le président qui décide qui est tête de liste et son choix sera le bon", a confié celui qui est également député bruxellois.

"Dix mayorats verts sont confirmés et quatre ou cinq autres" pourraient encore intervenir dans les jours qui viennent, s'est réjoui au micro de Bel RTL lundi matin Patrick Dupriez, co-président d'Ecolo. Ce dernier se dit très satisfait des résultats du parti aux élections communales, parlant de "marée verte".

Nostalgie arrive une nouvelle fois en tête des radios francophones en termes de parts de marché (PDM), avec 15,1%, devant Bel RTL (14,52%) et Vivacité (13,56%) qui complètent le Top 3, selon la nouvelle vague de résultats des audiences radio du Centre d'Information sur les Médias (CIM) dévoilés jeudi. Ces statistiques portent sur la période allant de mai à août 2018.

Animateur populaire, proche des gens et tout-terrain, Stéphane Pauwels, arrêté cette semaine pour une éventuelle complicité dans un vol, plane au sommet des audiences. Fait son trou en France. Et veut "poser les questions que les gens se posent". Portrait.

Bel RTL va changer d'identité visuelle à l'occasion de la rentrée. La radio privée se dote ainsi d'un nouveau logo et mise sur la 'Belgattitude' pour fidéliser sa base d'auditeurs et en attirer d'autres. Parmi les principales modifications dans la grille des programmes, qui a été présentée mercredi, on retrouve l'arrivée de Bérénice à l'animation de la matinale et celle de Stéphane Pauwels pour une émission quotidienne. L'information sera, quant à elle, la "colonne vertébrale" de la journée.

Est-ce le chant du cygne du Conseil supérieur de l'audiovisuel ? Avec un nouvel avis critique sur l'avant-projet de décret Marcourt sur le pluralisme des médias, le CSA s'oppose au gouvernement PS-CDH de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

La quatrième et dernière journée d'annonce des licenciements s'est déroulée ce jeudi au sein de RTL Belgium dans le cadre du plan de restructuration du groupe audiovisuel. L'avenir de plusieurs magazines est incertain en raison de départs dans le service de la production, s'inquiète la Société des Journalistes (SDJ) de RTL-TVi et Bel RTL.

Le bourgmestre de Charleroi et ancien ministre-président wallon, Paul Magnette, a indiqué dimanche, en deux temps, qu'il serait candidat à la présidence du Parti socialiste comme successeur d'Elio Di Rupo, mais pas avant la mi-2019.

La ministre fédérale de la Santé Maggie De Block a défendu vendredi, sur Bel RTL, les près de 900 millions d'euros d'économies budgétaires prévues en soins de santé, réfutant tout revirement dans son chef et affirmant que ces efforts n'affecteront que très peu le patient.