Tout sur Beauraing

Des orages violents ont frappé plusieurs régions du pays ces dernières semaines, causant divers dégâts et inondations. Arbres arrachés, tornade, maisons endommagées, pluies diluviennes, autoroute sous eau... Les pompiers sont intervenus de multiples fois en à peine un mois. La faute au réchauffement climatique ? Le point avec David Dehenauw, chef du Service scientifique 'Prévisions du temps' à l'Institut royal météorologique de Belgique (IRM).

Les orages qui sont tombés sur la Belgique samedi soir ont fait d'importants dégâts à Beauraing. Le phénomène de tornade, qui a provoqué d'importants dégâts à nonante-deux habitations, semble se confirmer d'après une enquête préliminaire du bureau du temps de l'IRM. Une dizaine de toitures ont par ailleurs été arrachées dans les villages d'Eprave (Rochefort) ainsi qu'à Mont-Gauthier (Rochefort).

Les 20 principaux centres de retraites spirituelles du pays ont comptabilisé 121.273 nuitées en 2016 tandis que les 4 lieux de pèlerinage les plus importants de Belgique ont accueilli plus de 1,5 million de fidèles, selon les chiffres du premier rapport annuel publié mercredi par l'Eglise catholique belge. "Cela démontre le grand besoin de sens, de calme et de silence dans notre société", explique Jeroen Moens, un des auteurs de l'étude.

L'ensemble de la population wallonne est appelée à modérer sa consommation d'eau en raison de la persistance de la sécheresse, indique vendredi soir le Service public de Wallonie (SPW) au terme d'une réunion du centre régional de crise de Wallonie (CRC-W) avec les représentants des services concernés.

La sécheresse en Wallonie est toujours bien présente malgré les précipitations de ces dernières semaines, a constaté mercredi la cellule ad hoc du centre régional de crise de Wallonie (CRC-W). Certaines mesures de restriction d'activités ou d'usage de l'eau ont été maintenues.

La consommation d'eau est toujours restreinte dans dix communes de Wallonie à cause de la sécheresse, a-t-il été décidé au cours de la réunion du Centre régional de crise de Wallonie (CRC-W) tenue jeudi à Namur. Selon les prévisions de l'Institut royal météorologique (IRM) pour les 10 jours à venir, les précipitations resteront faibles. La circulation des kayaks en sera entravée.

Malgré un niveau d'eau qui reste très bas, certains tronçons des cours d'eau wallons seront à nouveau accessibles aux embarcations de loisirs dès mercredi, ressort-il de la réunion du Centre régional de crise de Wallonie (CRC-W) tenue mardi à Namur. Les restrictions d'eau qui visent certaines communes sont toutefois maintenues, comme l'interdiction de pêcher en eaux vives.