Le 3 novembre, les électeurs américains décideront si Donald Trump reste à la Maison Blanche pour quatre années supplémentaires, ou si Joe Biden tient son premier mandat. À l'approche du jour des élections, les instituts de sondage tentent de mesurer l'humeur du peuple américain, dont des millions d'électeurs ont déjà voté en avance.
...

Le 3 novembre, les électeurs américains décideront si Donald Trump reste à la Maison Blanche pour quatre années supplémentaires, ou si Joe Biden tient son premier mandat. À l'approche du jour des élections, les instituts de sondage tentent de mesurer l'humeur du peuple américain, dont des millions d'électeurs ont déjà voté en avance. Les sondages nationaux sont un bon indicateur de la popularité d'un candidat dans l'ensemble du pays, mais ils ne sont pas nécessairement un bon moyen de prédire le résultat de l'élection. En 2016, Hillary Clinton était en tête des sondages et a remporté près de trois millions de voix de plus que Donald Trump, mais elle a quand même perdu. La raison : les règles électorales américaines, qui utilisent un système de collège électoral. Gagner le plus de voix ne vous fait pas toujours gagner l'élection.Avec cette prudence en tête, Joe Biden devance Donald Trump dans la plupart des sondages nationaux depuis le début de l'année. Il a oscillé autour de 50 % ces derniers mois et a parfois eu 10 points d'avance. En comparaison, en 2016, les sondages étaient beaucoup moins clairs et seuls quelques points de pourcentage séparaient Trump et Clinton, à plusieurs reprises, à l'approche du jour des élections.Comme Hillary Clinton en a fait les frais en 2016, le nombre de votes est finalement moins important que l'endroit où vous les gagnez. La plupart des États votent presque toujours de la même manière, ce qui signifie qu'en réalité, il n'y a qu'une poignée d'États où les deux candidats ont une chance de gagner. Ce sont les Etats-clés. Pour l'instant, les sondages ces Etats semblent favorables à Joe Biden, mais les choses peuvent changer très rapidement. Les sondages suggèrent que Biden est en tête dans le Michigan, la Pennsylvanie et le Wisconsin - trois États industriels que son rival républicain a gagnés par des marges de moins de 1% pour s'imposer en 2016.Ce sont d'ailleurs les Etats où Donald Trump a remporté une grande victoire en 2016 qui inquiéteront le plus son équipe de campagne. Sa marge de victoire dans l'Iowa, l'Ohio et le Texas était de 8 à 10 % à l'époque, mais elle est beaucoup plus étroite dans ces trois États à l'heure actuelle. C'est l'une des raisons pour lesquelles certains analystes politiques estiment que ses chances de réélection sont très faibles en l'état actuel des choses.