Le 46e président des Etats-Unis Joe Biden est arrivé mercredi à la Maison Blanche, avec sa famille, quelques heures après avoir prêté serment. Il a de suite entrepris la signature de 17 décrets dans le Bureau Ovale, dont celui de retour des USA dans l'accord de Paris sur le climat de 2015. "Nous allons combattre le changement climatique comme nous ne l'avons jamais fait jusqu'ici", a-t-il déclaré.

Le nouveau président a également signé un autre décret très important imposant le port du masque et le respect de la distance sociale dans tous les lieux relevant de l'Etat fédéral aux USA, dans un effort de lutte contre la pandémie de coronavirus qui a déjà fait plus de 400.000 morts dans le pays. Contrastant avec son prédécesseur dont le visage était rarement couvert, Joe Biden portait lui-même un masque lors de l'exercice de signature des décrets qui était suivi de près par les reporters américains.

/, belga
/ © belga

Les premiers décrets présidentiels doivent faire face aux crises multiples et profondes que traverse l'Amérique et revenir sur les mesures phares de l'ère Trump. Joe Biden a par exemple mis fin à l'interdiction d'entrée aux Etats-Unis pour les ressortissants de pays en majorité musulmans - une des premières mesures très controversées de son prédécesseur républicain. Il s'engage aussi envers le retour des Etats-Unis au sein de l'Organisation mondiale de la santé, à rebours encore de décisions annoncées par le républicain Donald Trump.

Le 46e président des Etats-Unis Joe Biden est arrivé mercredi à la Maison Blanche, avec sa famille, quelques heures après avoir prêté serment. Il a de suite entrepris la signature de 17 décrets dans le Bureau Ovale, dont celui de retour des USA dans l'accord de Paris sur le climat de 2015. "Nous allons combattre le changement climatique comme nous ne l'avons jamais fait jusqu'ici", a-t-il déclaré.Le nouveau président a également signé un autre décret très important imposant le port du masque et le respect de la distance sociale dans tous les lieux relevant de l'Etat fédéral aux USA, dans un effort de lutte contre la pandémie de coronavirus qui a déjà fait plus de 400.000 morts dans le pays. Contrastant avec son prédécesseur dont le visage était rarement couvert, Joe Biden portait lui-même un masque lors de l'exercice de signature des décrets qui était suivi de près par les reporters américains.Les premiers décrets présidentiels doivent faire face aux crises multiples et profondes que traverse l'Amérique et revenir sur les mesures phares de l'ère Trump. Joe Biden a par exemple mis fin à l'interdiction d'entrée aux Etats-Unis pour les ressortissants de pays en majorité musulmans - une des premières mesures très controversées de son prédécesseur républicain. Il s'engage aussi envers le retour des Etats-Unis au sein de l'Organisation mondiale de la santé, à rebours encore de décisions annoncées par le républicain Donald Trump.