Après des décennies de " dépression catholique ", l'heure du sursaut semble avoir sonné. Mais si " réveil catho " il y a, de quel type de réveil s'agit-il ? Et de quels cathos ? De ceux qui se reconnaissent à nouveau comme tels parce que fiers d'avoir à la tête de leur Eglise un pape au style simple et spontané ? De ceux qui n'ont plus honte de se dire chrétiens depuis que le scandale de la pédophilie au sein de l'Eglise de Belgique est sorti des radars médiatiques ? Ou de ceux qui, en réaction à l'affirmation de l'islam, adoptent une posture identitaire ?
...