De nouvelles étapes dans le déconfinement pourraient être franchies à l'issue du prochain Comité de concertation qui aura lieu ce vendredi 18 juin, sur le coup de 14h00. Initialement fixé au 11 juin dernier, le Codeco a été reporté d'une semaine.
...

De nouvelles étapes dans le déconfinement pourraient être franchies à l'issue du prochain Comité de concertation qui aura lieu ce vendredi 18 juin, sur le coup de 14h00. Initialement fixé au 11 juin dernier, le Codeco a été reporté d'une semaine.Plusieurs éléments seront sur la table des négociations. A commencer par la fameuse " règle de quatre", qui limite le nombre de personnes que vous pouvez inviter à la maison sur une journée, et qui est aussi le nombre maximum de personnes par table dans les bars et restaurants. Cette limite pourrait être élargie à six, voire huit personnes, indique Sudinfo. La semaine passée, Jan Jambon (N-VA), avait déjà annoncé la couleur : "Nous verrons si nous pouvons augmenter la bulle sociale pour cet été", avait-il lâché.Tous les indicateurs de l'épidémie sont actuellement au vert, ce qui devrait permettre au Codeco d'envisager d'autres assouplissements dans les mesures sanitaires contre le coronavirus.L'heure d'ouverture de l'Horeca, actuellement limitée à 23h30, fera également partie des discussions. Dès le 26 juin prochain commenceront les huitièmes de finale de l'Euro de football. Avec la possibilité de prolongations dans ces rencontres à élimination directe, les matchs peuvent possiblement durer plus longtemps et se finir après 23h30. On voit donc mal les tenanciers devoir fermer leur établissement alors que la partie n'est pas encore terminée. Et pour les autorités, il en serait d'autant plus compliqué de faire respecter la mesure. Une ouverture autorisée jusqu'à 00h00, voire 00h30 pourrait donc être envisagée. Quant aux voyages d'été, on peut s'attendre à certaines précisions, après les décisions déjà prises lors du dernier Codeco.Par ailleurs, les ministres de la Santé ont décidé d'assouplir les règles de quarantaine applicables aux personnes vaccinées ayant eu un contact à haut risque de Covid-19. Le risque de maladie grave, d'hospitalisation ou de décès en cas de vaccination complète est en effet minime, indique Belga.Les contacts à haut risque entièrement vaccinés ne devront désormais plus être testés que le premier jour. En cas de résultat négatif, ils seront dispensés d'un second test et d'une quarantaine. En cas de refus du test, une quarantaine de dix jours devra être respectée. La vaccination complète signifie 14 jours après la dernière dose requise pour le vaccin en question, rappelle la CIM Santé. Si une personne a déjà été infectée par le virus au cours des 180 derniers jours, une seule dose suffit pour être considéré comme totalement vacciné.