Ukraine: les policiers antiémeute à l'assaut des opposants retranchés sur le Maïdan

18/02/14 à 20:16 - Mise à jour à 20:16

Source: Le Vif

(Belga) Les policiers antiémeute ont lancé mardi soir l'assaut contre les milliers de manifestants hostiles au président Viktor Ianoukovitch rassemblés sur le Maïdan occupé depuis près de trois mois, dans le centre de Kiev, après des affrontements qui ont fait sept morts.

Ukraine: les policiers antiémeute à l'assaut des opposants retranchés sur le Maïdan

Précédés de trois véhicules blindés équipés de canons à eau, plusieurs centaines de Berkout, les redoutables policiers antiémeute, ont commencé à progresser vers la place du Maïdan, dépassant plusieurs barricades dressées en vain pour les arrêter. Equipés de porte-voix, les policiers avaient auparavant demandé aux femmes et aux enfants de quitter les lieux, évoquant le lancement d'une "opération anti-terroriste". Des policiers équipés de fusils d'assaut Kalachnikov étaient stationnés en seconde ligne. Les policiers ont utilisé des grenades lacrymogènes et assourdissantes, ainsi que des canons à eau, pour faire reculer les manifestants en première ligne, qui ripostaient à l'aide de pavés et de cocktails Molotov. Derrière eux, plusieurs milliers de manifestants entonnaient l'hymne national ukrainien. Cet assaut survient après une journée d'affrontements, les plus meurtriers depuis le début de la contestation. A l'expiration de l'ultimatum fixé par les autorités pour mettre fin aux violences, les principaux responsables de l'opposition ont mis en garde la foule rassemblée sur le Maïdan, la place de l'Indépendance, haut lieu de la contestation depuis près de trois mois et entourée de barricades. "Ne tirez pas sur les Ukrainiens", proclamait l'un des orateurs à l'intention des policiers, tandis qu'un des dirigeants de l'opposition, l'ancien champion de boxe Vitali Klitschko, a appelé les femmes et les enfants à évacuer la place. Les violences ont fait au moins sept morts mardi. (Belga)

Nos partenaires