Pourquoi préférons-nous que les terroristes soient fous

Pourquoi préférons-nous que les terroristes soient fous

Mohamed Lahouaiej Bouhlel, le terroriste de Nice, était dérangé. Mais c'était un véritable jihadiste. D'après Wassim Nasr, spécialiste de l'État islamique, et l'historien Pierre Vermeren, la folie et la guerre sainte ne sont pas incompatibles.13 réactions