Elio Di Rupo ira-t-il au paradis ?

Elio Di Rupo ira-t-il au paradis ?

Claude Demelenne - Après les scandales du Samu social et de Publifin, les socialistes sont pestiférés. Humiliés dans les sondages. Bousculés par un PTB survitaminé. Contesté dans son parti, Elio Di Rupo n'a peut-être pas dit son dernier mot.

"Il faut un PS fort, sans Elio Di Rupo"

"Il faut un PS fort, sans Elio Di Rupo"

Jean-Pascal Labille ne croit pas le PS capable de se relancer avec Elio Di Rupo à sa tête. Pour lui, c'est Paul Magnette qui incarne l'avenir du parti. Pour André Flahaut, Di Rupo est l'architecte et doit piloter la refondation jusqu'au bout.

Magnette, c'est l'avenir, selon Robert Vertenueil

Magnette, c'est l'avenir, selon Robert Vertenueil

Le secrétaire général de la FGTB, Robert Vertenueil, a pris dimanche position en faveur de Paul Magnette à la présidence du PS. Selon lui, il incarne l'avenir du parti socialiste.

À un an des communales, comment les politiques tentent de sauver leur peau

À un an des communales, comment les politiques tentent de sauver leur peau

A un an de communales cruciales qui précéderont des régionales et des législatives décisives, les grandes annonces et les premiers serments se multiplient. Objectif de chacun et de chacune : la survie, dans un paysage politique plus instable que jamais. Le Vif/L'Express décode.

Magnette candidat à la succession d'Elio Di Rupo

Magnette candidat à la succession d'Elio Di Rupo

Le bourgmestre de Charleroi et ancien ministre-président wallon, Paul Magnette, a indiqué dimanche, en deux temps, qu'il serait candidat à la présidence du Parti socialiste comme successeur d'Elio Di Rupo, mais pas avant la mi-2019.

La crise politique profite à DéFI, mais nuit au cdH et au PS

La crise politique profite à DéFI, mais nuit au cdH et au PS

DéFI et son président Olivier Maingain sont les grands gagnants de la crise politique, tandis que le cdH et le PS en font les frais, d'après un Grand Baromètre Ipsos - Le Soir - RTL - VTM - Het Laatste Nieuws publié jeudi après-midi.

Crise politique : l'agenda caché des présidents de parti

Crise politique : l'agenda caché des présidents de parti

De retour de vacances, les présidents des partis francophones n'ont pas mis un terme à la crise politique. Au contraire : ils s'y sont enfoncés, si bien qu'après le changement de majorité en Wallonie, la Région bruxelloise et la Fédération Wallonie-Bruxelles pourraient bien, elles, laisser en place les gouvernements actuels. Revue des rapports de force.

Magnette: "si le cdH avait un peu de dignité, il ferait démissionner ses ministres"

Magnette: "si le cdH avait un peu de dignité, il ferait démissionner ses ministres"

"Si le cdH avait un minimum de cohérence et de dignité, Benoît Lutgen ferait démissionner ses ministres" de la Fédération Wallonie-Bruxelles, a affirmé jeudi matin l'ancien ministre-président wallon Paul Magnette (PS) dans Matin Première. M. Magnette déplore "la crise institutionnelle, la quasi-paralysie à Bruxelles et en Fédération, et la désunion des francophones" qu'a provoquées la décision du président du cdH de ne plus gouverner avec le PS en Wallonie.

Un tiers des électeurs du PS ne font plus confiance à Elio Di Rupo

Un tiers des électeurs du PS ne font plus confiance à Elio Di Rupo

Elio Di Rupo a réaffirmé qu'il souhaitait se maintenir à la présidence du PS au moins jusqu'en 2019. Or un tiers (34%) des électeurs socialistes ne lui font plus confiance pour demeurer à la barre du parti, rapportent jeudi les journaux de Sudpresse sur la base d'un sondage réalisé par iVOX.

Paul Magnette a cédé la présidence du gouvernement wallon à Willy Borsus

Paul Magnette a cédé la présidence du gouvernement wallon à Willy Borsus

Le désormais ex-ministre-président du gouvernement wallon Paul Magnette (PS) a cédé la présidence du gouvernement wallon à son successeur Willy Borsus (MR), samedi matin lors d'une rencontre à l'Élysette. Cette passation a été l'occasion pour les deux hommes politiques de discuter des différents dossiers en cours, mais surtout des enjeux et des défis à relever dans un futur proche.

Le PS veut remettre à bas les calotins du CDH

Le PS veut remettre à bas les calotins du CDH

A Liège et à Charleroi, les socialistes entament de grandes manoeuvres pour faire payer au CDH, à l'échelon local, les conséquences du choix de Benoît Lutgen à l'échelon régional. Là-bas comme à Mons, le pronostic vital du parti humaniste est engagé.

Maxime Prévot (cdH) reprend le mayorat de Namur

Maxime Prévot (cdH) reprend le mayorat de Namur

Le vice-président cdH du gouvernement wallon Maxime Prévot a annoncé jeudi qu'il ne fera pas partie du prochain exécutif MR-cdH. Il choisit de reprendre le mayorat de plein exercice de Namur, qu'il cumulera avec son siège de député wallon.