Le MR veut une ligne verte anti-radicalisme

Le MR veut une ligne verte anti-radicalisme

Dans le prolongement du plan "anti-terrorisme" lancé par le gouvernement, le chef de groupe MR à la Chambre Denis Ducarme, le député fédéral libéral Philippe Pivin et le chef de groupe MR au parlement bruxellois Vincent De Wolf veulent lancer un numéro vert national à disposition de toute personne qui s'inquiéterait de signes de radicalisation d'un membre de son entourage, rapporte La Dernière Heure vendredi.11 réactions