Salut des Frères musulmans à la Muslim Expo

Salut des Frères musulmans à la Muslim Expo

Sur cette photo, les organisateurs et bénévoles de la Muslim Expo de Charleroi (environ 5 000 visiteurs) font la rabia ou r4bia (quatre doigts levés, pouce caché), devenu le signe de ralliement des Frères musulmans depuis l'éviction de leur champion en Egypte, le président Mohamed Morsi.46 réactions


Filigranes annule la séance de dédicaces d'Eric Zemmour à Bruxelles

Filigranes annule la séance de dédicaces d'Eric Zemmour à Bruxelles

La librairie Filigranes a décidé vendredi d'annuler la séance de dédicaces du journaliste politique français Eric Zemmour, qui devait se tenir le 6 janvier prochain à Bruxelles, a indiqué Alexis Chaperon, administrateur de Filigranes, confirmant une information de Télé-Bruxelles.81 réactions



L'affiche 2013 de la Foire musulmane de Bruxelles

L'affiche 2013 de la Foire musulmane de Bruxelles

Programmée du 25 au 28 octobre, à Tour & Taxis, la seconde Foire musulmane de Bruxelles recevra, sous réserve, Ahmed Al-Rawi, l'ancien patron de la Fédération des organisations islamiques en Europe (FIOE), la coupole européenne des Frères musulmans (FM).



La Ligue des Musulmans dénonce les "accusations graves" lancées par Denis Ducarme

La Ligue des Musulmans dénonce les "accusations graves" lancées par Denis Ducarme

La Ligue des Musulmans de Belgique (LMB), qui participe à l'organisation de la première Foire des musulmans ce week-end à Bruxelles, a dénoncé mercredi dans un communiqué les "accusations graves" du député Denis Ducarme (MR) qui avait appelé les autorités belges à la vigilance, notamment à l'égard des conférenciers invités lors de cette manifestation.


Foire musulmane : "il faut tout mettre en ½uvre pour que cela ne dérape pas"

Foire musulmane : "il faut tout mettre en ½uvre pour que cela ne dérape pas"

Le député Denis Ducarme (MR) a écrit une lettre recommandée à la ministre de l'Intérieur Joëlle Milquet à l'occasion de la Foire musulmane organisée de vendredi à lundi à Bruxelles, dans laquelle il demande aux autorités une "vigilance accentuée" et un "encadrement accru" dans le contexte des violences liées à la mise en ligne d'un film anti-islam et à la publication de caricatures jugées blasphématoires par d'aucuns.