"Il faut réintroduire l'amateurisme en politique"

"Il faut réintroduire l'amateurisme en politique"

La démocratie participative : le thème est à la mode. A Mons, John Joos défend l'idée depuis belle lurette. Petite leçon de réforme politique. Pas sûr que ça plaira aux partis traditionnels.15 réactions


"Le fonctionnement de l'Europe est anti-démocratique"

"Le fonctionnement de l'Europe est anti-démocratique"

Directeur de recherches en Economie au CNRS et jésuite, Gaël Giraud dénonce la "mise sous tutelle politique" de la Grèce par l'Union européenne. Il en appelle à une réforme structurelle de la zone euro.31 réactions


'On ne demande pas aux chiens de garde d'être sympathiques...'

'On ne demande pas aux chiens de garde d'être sympathiques...'

Gérald Papy - Dominique Strauss-Kahn relaxé dans l'affaire du Carlton de Lille et voilà les juges d'instruction et les journalistes cloués au pilori. La critique est recevable. Est-elle fondée ?21 réactions


Le Nigeria, point de départ d'un printemps africain ?

Le Nigeria, point de départ d'un printemps africain ?

Après le printemps arabe, un printemps africain ? L'alternance historique au Nigeria, avec l'élection à la présidence de l'opposant Muhammadu Buhari, semble ancrer un peu plus la démocratie en Afrique, où nombre de dirigeants restent néanmoins au pouvoir depuis des dizaines d'années.1 réactions


Paul Magnette propose de multiples débats au Sénat

Paul Magnette propose de multiples débats au Sénat

Le ministre-président wallon Paul Magnette a proposé vendredi au Sénat de multiples débats à mener pour faire fonctionner le nouveau modèle institutionnel belge et moderniser la démocratie représentative.5 réactions


"La foi n'est pas opposée à la démocratie"

"La foi n'est pas opposée à la démocratie"

D'origine palestinienne, l'épouse du roi Abdallah II de Jordanie, descendant du prophète Mahomet, est l'une des figures féminines marquantes du monde arabe.37 réactions


5 ans après le traité de Lisbonne, où en est l'UE ?

5 ans après le traité de Lisbonne, où en est l'UE ?

Le traité de Lisbonne symbolisait la volonté de l'Union européenne d'aller vers un modèle plus institutionnalisé, mais aussi plus démocratique. Cinq ans après, qu'en est-il ?5 réactions


"La déclaration gouvernementale représente un danger pour les droits démocratiques"

"La déclaration gouvernementale représente un danger pour les droits démocratiques"

Jan Buelens et Joke Callewaert - La manifestation du 6 novembre continue à agiter les esprits. Pas tant parce qu'il s'agit de la plus grande manifestation anti-gouvernement depuis 1986, mais à cause de la confrontation avec la police en marge de l'événement. Le rapport entre le nombre de manifestants et le nombre de personnes qui ont participé à cette confrontation devrait d'ailleurs inciter à une certaine relativisation.33 réactions



Les Tunisiens aux urnes ce dimanche pour des législatives cruciales

Les Tunisiens aux urnes ce dimanche pour des législatives cruciales

Les bureaux de vote de Tunisie ont ouvert leurs portes dimanche à 07H00 pour les premières législatives depuis la révolution de 2011, ont constaté des journalistes de l'AFP. Un peu moins de 5,3 millions d'électeurs sont convoqués aux urnes pour ce scrutin crucial qui doit permettre l'élection de 217 députés. Ces législatives seront suivies d'une présidentielle le 23 novembre3 réactions




Barroso : l'Europe "sera démocratique ou échouera"

Barroso : l'Europe "sera démocratique ou échouera"

Le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, a appelé mardi les leaders de l'UE à oeuvrer véritablement dans un cadre européen, affirmant que l'Europe serait "démocratique" ou "échouerait".



G1000 : à l'heure du web, la démocratie doit se réinventer

G1000 : à l'heure du web, la démocratie doit se réinventer

Alors qu'Internet permet à chacun de diffuser ses opinions en temps réel, la démocratie reste prisonnière d'un moule hérité du XIXe siècle : une élection tous les quatre ans. Ce paradoxe est de plus en plus intenable, avertissent les organisateurs du G1000, un sommet citoyen qui va rassembler 1 000 Belges tirés au sort.


Vincent de Coorebyter : "Face à la crise, des solutions autoritaires vont peut-être s'imposer"

Vincent de Coorebyter : "Face à la crise, des solutions autoritaires vont peut-être s'imposer"

Directeur du Centre de recherche et d'information socio-politiques (Crisp), philosophe, spécialiste de Sartre, Vincent de Coorebyter compte parmi les grands formats intellectuels de la Belgique francophone. Son métier ? Ausculter la société. Et le diagnostic qu'il pose a de quoi inquiéter : notre démocratie se porte très mal. Le monde politique subit crise sur crise, sans trouver la parade. A tel point qu'un doute jaillit : nos problèmes pourront-ils être résolus autrement que par des voies autoritaires ? "En tant que citoyen, je suis mal à l'aise à l'égard de ce que j'avance comme analyste", avoue Vincent de Coorebyter. Tout en assurant : "Je ne suis pas en train de plaider pour la dictature." En filigrane, il nous pose à tous, citoyens du XXIe siècle, cette question dérangeante : sommes-nous habitués à trop de liberté ?


Tunisie : dur, dur, la démocratie

Tunisie : dur, dur, la démocratie

La moitié des électeurs se sont inscrits sur les listes. A deux mois du premier scrutin libre, la plupart ne savent pas pour qui voter. Et se méfient des politiciens, nouveaux ou anciens.


L'Algérie semble avoir du mal à lancer la révolution

L'Algérie semble avoir du mal à lancer la révolution

Les manifestants en Algérie ont battu en retraite ce samedi face à l'énorme dispositif sécuritaire mis en place par l'Etat. Le gouvernement algérien paraît décidé à atomiser la contagion démocratique.


Tunisie : " La démocratie suppose un long apprentissage "

Tunisie : " La démocratie suppose un long apprentissage "

Quelles seront les suites de la révolution, en Tunisie et dans le monde arabe ? Pour l'ex-président de l'Institut du monde arabe Denis Bauchard, les disparités dans la région incitent à la prudence.


Une manifestation d'antidémocrates qui n'aiment pas qu'on galvaude la démocratie

Une manifestation d'antidémocrates qui n'aiment pas qu'on galvaude la démocratie

Le collectif MANIFESTEMENT, qui se revendique comme étant parfaitement antidémocratique, organise ce 23 janvier une manifestation afin de dénoncer ceux qui galvaudent l'idée de la démocratie. L'objectif n'est évidemment pas d'apporter de l'eau au moulin des ennemis déclarés de la démocratie.