Wesphael, persona non grata

Wesphael, persona non grata

Depuis qu'il a été acquitté du meurtre de sa femme au bénéfice du doute, Bernard Wesphael s'empare de toutes les invitations qui lui sont adressées.3 réactions


C'est le moment de...(re)lire L'adversaire

C'est le moment de...(re)lire L'adversaire

Myriam Leroy - L'affaire Wesphael maintenant terminée, avec les zones d'ombres qui l'entourent encore, il est probable que les étals des libraires présenteront dans les prochains mois des couvertures floquées d'un "La vérité vraie sur l'affaire Wesphael". Reste à espérer que celle-ci tombe entre les mains d'un écrivain de talent comme Emmanuel Carrère, déjà auteur du remarquable L'Adversaire, en 2000.2 réactions


Plus de 1.000 exemplaires du livre de Bernard Wesphael vendus chaque jour

Plus de 1.000 exemplaires du livre de Bernard Wesphael vendus chaque jour

Depuis sa sortie au lendemain de l'acquittement de l'ex-député wallon devant les assises du Hainaut, le livre de Bernard Wesphael, Assassin, s'est vendu à plus de 1.000 exemplaires par jour, indique dans un communiqué la maison d'édition liégeoise Nowfuture.9 réactions




Bernard Wesphael compte "apporter une plus-value au débat politique belge"

Bernard Wesphael compte "apporter une plus-value au débat politique belge"

L'ex-député wallon Bernard Wesphael, tout juste acquitté du meurtre de son épouse Véronique Pirotton, affirme souhaiter "apporter une plus-value au débat politique belge", lors d'entretiens accordés samedi aux journaux L'Echo et La Dernière Heure.63 réactions


Procès Wesphael : pas de remise en question de l'enquête du parquet de Bruges

Procès Wesphael : pas de remise en question de l'enquête du parquet de Bruges

"Si nous devions enquêter pour déterminer si l'enquête a été correctement menée à chaque acquittement, nous aurions beaucoup de travail", a commenté le porte-parole du parquet général de Gand, Dominique Debrauwere au lendemain de l'acquittement de Bernard Wesphael. 23 réactions


Wesphael sauvé par son avocat

Wesphael sauvé par son avocat

Acquitté au bénéfice du doute, Bernard Wesphael doit une fière chandelle à son avocat.61 réactions


Pour l'avocat de Wesphael, "l'oralité des débats n'a pas de prix"

Pour l'avocat de Wesphael, "l'oralité des débats n'a pas de prix"

"L'oralité des débats m'a sauvé", a commenté Bernard Wesphael à la sortie de la salle d'audience de la cour d'assises du Hainaut, jeudi. L'homme politique a déclaré être un farouche partisan du maintien des cours d'assises. Plus tôt dans la journée, alors que le jury était en délibération, Me Jean-Philippe Mayence, son avocat, avait également défendu l'importance de l'oralité des débats, comme il l'a fait à plusieurs reprises durant le procès.3 réactions


Bernard Wesphael: "Je pense d'abord à Véronique"

Bernard Wesphael: "Je pense d'abord à Véronique"

"Je pense d'abord à Véronique, parce qu'elle n'est plus là et que c'est dur", a déclaré, très ému, Bernard Wesphael après avoir été acquitté du meurtre de son épouse par la cour d'assises du Hainaut. L'ex-député wallon a été escorté par son avocat et la sécurité pour sortir du bâtiment, où sa première réaction a été de retrouver sa fille, Saphia.7 réactions


Bernard Wesphael est acquitté

Bernard Wesphael est acquitté

L'ex-député wallon, jugé pour la mort de son épouse, Véronique Pirotton, a été reconnu non coupable par les jurés de la cour d'Assises de Hainaut, à Mons. C'est le verdict d'une affaire extraordinaire. Et la fin d'une très vieille institution.55 réactions


L'avocat de Wesphael: "Je vous demande de le juger comme vous aimeriez être jugé"

L'avocat de Wesphael: "Je vous demande de le juger comme vous aimeriez être jugé"

Me Mayence, avocat de Bernard Wesphael, a terminé mercredi à 18h00 sa plaidoirie d'environ cinq heures devant la cour d'assises de Mons. Il est revenu avant de clôturer sur un dernier élément de l'enquête, à savoir les témoignages des occupants des autres chambres, notamment ceux qui n'ont pas été entendus.6 réactions


Me Bauwens défend la thèse de l'intoxication et critique l'instruction

Me Bauwens défend la thèse de l'intoxication et critique l'instruction

Me Tom Bauwens a poursuivi sa brillante plaidoirie, mercredi, devant la cour d'assises du Hainaut qui juge Bernard Wesphael, accusé du meurtre de son épouse, Véronique Pirotton. A la fois sérieux et ironique, l'avocat a critiqué l'instruction, et notamment l'inculpation pour assassinat.3 réactions


"Un banal meurtre passionnel"

"Un banal meurtre passionnel"

Après les dernières heures de Véronique Pirotton, reconstituées avec force par l'avocat des parties civiles et l'avocat général , place à la défense, qui aura le dernier mot. Bernard Wesphael risque la prison, peut-être avec sursis, si l'on tient compte des circonstances atténuantes.5 réactions


Procès Wesphael: l'avocat général est formel, "Véronique Pirotton a été tuée"

Procès Wesphael: l'avocat général est formel, "Véronique Pirotton a été tuée"

Que s'est-il passé dans la chambre 602 de l'hôtel Mondo à Ostende le 31 octobre 2013? L'accusation a posé un choix entre les trois hypothèses que sont le suicide, l'intoxication alcoolo-médicamenteuse et l'homicide. L'avocat général est formel, "Véronique Pirotton a été tuée" et, selon lui, l'intention d'homicide est parfaitement établie dans le chef de Bernard Wesphael, accusé du meurtre de son épouse.6 réactions





Véronique Pirotton était une écorchée depuis l'enfance

Véronique Pirotton était une écorchée depuis l'enfance

Parties civiles au procès, Nadine Pirotton, la soeur aînée de Véronique Pirotton, et Elise Goffin, la tante de la victime, ont témoigné devant la cour d'assises du Hainaut, lundi matin.11 réactions


Bernard Wesphael, une affaire qui ressemble à du Simenon

Bernard Wesphael, une affaire qui ressemble à du Simenon

Jacques Dubois est docteur en philosophie et lettres et professeur émérite de l'université de Liège. Il est spécialiste de l'oeuvre de Georges Simenon. En marge du procès Wesphael, aux Assises de Hainaut, où l'ex-député wallon affronte des accusations terribles (la mort de son épouse, Véronique Pirotton), nous l'avons sollicité.8 réactions