Les USA, "leader" en matière d'abus des droits de l'Homme, selon Pyongyang

18/06/13 à 11:43 - Mise à jour à 11:43

Source: Le Vif

(Belga) La Corée du Nord, l'un des pays les plus répressifs de la planète, a qualifié mardi les Etats-Unis de "leader" en matière de violation des droits de l'Homme, après les révélations sur le programme secret de surveillance électronique américain.

Les révélations de l'ancien consultant américain Edward Snowden "prouvent une fois de plus que les Etats-Unis sont leader en matière de violations des droits de l'Homme, en plaçant le monde sous la surveillance d'un réseau, et en espionnant l'humanité", peut-on lire dans un éditorial du journal du gouvernement, le Minju Joson, rapporté par l'agence nord-coréenne KCNA. La Corée du Nord est considérée par la communauté internationale comme l'un des pays entravant le plus la liberté de ses citoyens, dont les gestes et les paroles sont étroitement surveillés par un réseau d'informateurs. Washington a protesté à plusieurs reprises au sein des instances internationales contre les violations des droits de l'Homme en Corée du Nord. Pour l'éditorial du Minju Joson, Washington devra désormais réfléchir avant de mentionner "les termes sacrés de droits de l'Homme". Un ex-consultant de la l'Agence nationale de sécurité (NSA), Edward Snowden, a révélé l'existence de deux programmes secrets américains, l'un concernant la récolte depuis 2006 des données d'appels téléphoniques, et l'autre, nommé Prism, visant à intercepter les communications d'internautes étrangers se situant hors des Etats-Unis sur les grands réseaux sociaux. (Belga)

Nos partenaires