RD Congo: 34 civils tués dans l'attaque d'un village hutu par des miliciens nande

27/11/16 à 12:14 - Mise à jour à 12:28

Source: Belga

Trente-quatre civils ont été tués dimanche dans l'attaque d'un village hutu par des miliciens de l'ethnie nande dans l'Est de la République démocratique du Congo, selon un bilan officiel provisoire.

RD Congo: 34 civils tués dans l'attaque d'un village hutu par des miliciens nande

Illustration. © AFP

L'attaque a visé le village de Luhanga, dans le centre-est de la province du Nord-Kivu. "Le bilan provisoire fait état de 34 civils tués", a déclaré à l'AFP Joy Bokele, administrateur du territoire de Lubero où s'est produite l'attaque.

"Le village de Luhanga a été attaqué vers 5h00 du matin par des maï-maï Mazembe", a déclaré M. Bokele, joint par téléphone de Goma, la capitale du Nord-Kivu.

"Ils ont commencé à attaquer la position des FARDC (l'armée congolaise). Pendant qu'ils attaquaient les FARDC, un autre groupe exécutait la population à l'arme blanche ou par balles", a-t-il ajouté.

Les maï-maï Mazembe sont un groupe d'"autodéfense" Nande. Un des assaillants a été tué, a encore déclaré M. Bokele.

Luhanga est situé dans le sud du territoire de Lubero, région où les tensions sont vives depuis un an entre d'un côté les Nande et les Kobo, et de l'autre les Hutu : des affrontements intercommunautaires liés à des querelles foncières y ont fait plusieurs dizaines de morts.

En savoir plus sur:

Nos partenaires