Israël garde le silence sur une éventuelle attaque menée en Syrie

04/05/13 à 17:46 - Mise à jour à 17:46

Source: Le Vif

Israël gardait le silence samedi après des informations de médias américains faisant état d'une attaque israélienne en Syrie, tout en répétant qu'il surveillait le transfert d'armes au Hezbollah libanais. Le porte-parole du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, Mark Regev, s'est refusé à tout commentaire.

Israël garde le silence sur une éventuelle attaque menée en Syrie

© Reuters

L'aviation militaire israélienne aurait mené un raid jeudi ou vendredi en Syrie visant sans doute des armements destinés au Hezbollah, ont rapporté vendredi des médias américains. Une guerre dévastatrice a opposé à l'été 2006 Israël au Hezbollah, fidèle allié du régime syrien de Bachar al-Assad.

L'armée israélienne n'a pas voulu faire de commentaires sur les informations des médias américains, mais un responsable du ministère de la Défense a indiqué qu'"Israël suivait la situation en Syrie et au Liban, tout particulièrement au sujet du transfert d'armes chimiques et d'armes spéciales". Un autre haut responsable du ministère de la Défense, Amos Gilad, cité par les médias locaux, n'a pas voulu confirmer le raid israélien en Syrie. Mais il a souligné que le Hezbollah ne possédait pas d'armes chimiques syriennes et ne souhaitait pas en acquérir.

Le sénateur républicain Lindsay Graham aurait déclaré lors d'une intervention publique qu'Israël avait bombardé la Syrie. "Les agences américaines et occidentales du renseignement ont examiné des données classifiées montrant qu'Israël a très probablement mené un raid aérien dans la période de jeudi à vendredi", a affirmé de son côté la chaîne de télévision CNN, citant deux responsables américains. Un haut responsable américain a précisé à la chaîne NBC News que le raid visait probablement des systèmes de lancement d'armes chimiques.

En savoir plus sur:

Nos partenaires