Il y a cinq ans débutait le printemps arabe: comment la chute de Kadhafi a alimenté la crise des réfugiés

05/01/16 à 13:57 - Mise à jour à 11/01/16 à 12:27

Source: Knack

Il y a exactement cinq ans, le Tunisien Mohamed Bouazizi mourrait après s'être immolé en un geste très politique. Quel est l'héritage de cet homme qui a mis le feu aux poudres du printemps arabe ? Réponse en cinq articles.

"L'Occident est partiellement responsable du chaos actuel en Libye" déclare le professeur Dirk Vandewalle. "Ni les États-Unis, ni les pays européens n'ont pensé à désarmer les milices après la mort de Kadhafi de sorte qu'à présent presque tous les Libyens se promènent avec une arme."
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 4 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires