D'ici 2015, 250 millions d'euros seront investis dans le secteur de l'eau à Bruxelles

27/10/12 à 18:21 - Mise à jour à 18:21

Source: Le Vif

(Belga) D'ici 2015, quelque 250 millions seront investis dans le secteur de l'eau en Région-capitale, lorsque l'on additionne les investissements prévus dans le premier "plan de gestion de l'eau" à Bruxelles, a annoncé vendredi la ministre bruxelloise de l'Environnement, Evelyne Huytebroeck.

D'ici 2015, 250 millions d'euros seront investis dans le secteur de l'eau à Bruxelles

Portant sur la période 2012-2015, ce plan comporte 66 actions planifiées touchant à tous les domaines de la politique de l'eau allant de l'amélioration de la qualité de l'eau tant de captage que d'égouttage, à la politique de prévention des inondations pluviales en passant par l'intégration des cours d'eau dans la ville, l'utilisation durable de l'eau, son coût et son prix. Conformément à une obligation européenne, le plan de gestion de l'eau engage la Région bruxelloise et les acteurs de l'eau à mener des actions coordonnées dans tous les domaines pour répondre aux grands défis de la gestion des eaux de surface, des eaux souterraines et des zones protégées en Région bruxelloise, a expliqué la ministre. Il comprend ainsi la modernisation de la station d'épuration sud de Bruxelles qui mobilisera quelque 50 millions d'euros, la réalisation d'un bassin d'orage de 50.000 m2 sur le site du parc de la Jeunesse de Jette, dans la vallée du Molenbeek, ou encore la rénovation en cours depuis deux ans du réseau d'égouttage pour ne citer que des exemples plus spectaculaires. L'ensemble des acteurs publics sont associés à l'exercice: la Région, la Société bruxelloise de Gestion de l'Eau (eaux usées, égouttage), Hydrobru (distribution), et le Port de Bruxelles (gestion du canal, réservoir de sécurité en cas de fortes pluies), ... Conformément à une ordonnance adoptée en 2008 par le parlement bruxellois, le plan sera soumis tous les deux ans à un débat public sur l'état d'avancement du programme de mesures. Il a fait l'objet d'une enquête publique à laquelle ont pris part trois mille personnes, neuf communes et six associations, a précisé Mme Huytebroeck, au cours d'une conférence de presse. (JAV)

Nos partenaires