La communauté congolaise appelle à une journée d'action nationale contre Theo Francken

31/10/14 à 11:20 - Mise à jour à 11:20

Source: De Standaard

D'après une information relayée par le quotidien De Standaard, la communauté congolaise et d'autres immigrés ont l'intention de rester chez eux le vendredi 19 décembre afin de prouver leur plus-value économique au Secrétaire d'État Theo Francken (N-VA).

La communauté congolaise appelle à une journée d'action nationale contre Theo Francken

Theo Francken © BELGA

La communauté congolaise s'insurge contre les déclarations de Francken. Sur Facebook, ce dernier s'était interrogé sur la plus-value économique de la diaspora congolaise, algérienne et marocaine. "J'habite en Belgique depuis 1962 et je n'ai jamais été blessée à ce point" explique le docteur Béatrice Léonard Lomami, spécialisée en anatomie-pathologie et consultante internationale dans son domaine, au Standaard. "Comment expliquer cela à mes quatre enfants ? Je me sens très humiliée".

Aussi, Lomami appelle-t-elle la communauté congolaise et par extension les immigrés qui vivent en Belgique à rester chez eux et à ne pas travailler le 19 décembre. "Chacun doit simplement rester chez soi. Ne pas travailler, ne pas dépenser, rien" résume Lomami qui espère qu'elle sera également entendue par les immigrés d'origine non congolaise.

Malgré cet appel à la grève, l'initiatrice du mouvement souhaite une concertation avec Francken. "Je ne considère pas la N-VA comme un ennemi. Je ne ressens pas de haine à propos des déclarations de Theo Francken, mais beaucoup de tristesse" dit-elle.

Interrogé par De Morgen, le porte-parole de la N-VA, Joachim Pohlmann, déclare que Francken regrette cette action de la communauté congolaise. "Francken voulait comparer l'immigration passive et active, son but n'était pas de blesser. Si c'était le cas, il s'en est déjà excusé".

En savoir plus sur:

Nos partenaires