Quand Francken s'interroge sur la valeur ajoutée de la diaspora marocaine, algérienne et congolaise

16/10/14 à 11:40 - Mise à jour à 11:54

Source: Le Vif

Déjà vivement critiqué à cause de sa présence au nonantième anniversaire d'une figure du nationalisme flamand, des mails à caractère homophobe et ses propos haineux sur la nationalité belge, Theo Francken (N-VA) revient dans l'oeil du cyclone à cause d'un statut Facebook de 2011 retrouvé par la RTBF.

Quand Francken s'interroge sur la valeur ajoutée de la diaspora marocaine, algérienne et congolaise

Theo Francken (N-VA) © BELGA

Sur sa page Facebook, Francken conseille à ses lecteurs de lire un article issu du site The Economist intitulé "The magic of diasporas" et consacré à la valeur ajoutée économique des immigrés pour leur pays d'accueil. L'article publie les résultats positifs de plusieurs études sur la plus-value économique réalisée par les travailleurs immigrés et incite les autorités occidentales à ouvrir leurs frontières aux étrangers.

Si Francken se déclare d'accord avec l'auteur de l'article, il s'interroge cependant sur la valeur ajoutée de la diaspora marocaine, algérienne et congolaise. "Je peux me figurer quelque chose concernant la valeur ajoutée des diasporas juive, chinoise et indienne, mais moins concernant la (diaspora) marocaine, congolaise ou algérienne. Ou est-ce trop controversé?"

La porte-parole de Francken a répondu à la RTBF que le Secrétaire d'État souhaitait ouvrir le débat pour comparer le système d'immigration américain, qu'il juge plus exigeant et davantage basé sur le mérite, et le système européen. Par ailleurs, Theo Francken se dit favorable à l'immigration. Selon lui, il faut cependant "créer les conditions à même de permettre à chacun de trouver sa place au sein de la société d'accueil".

Très peu commentée par les éditorialistes flamands, la dernière casserole du Secrétaire d'État à l'Asile et la Migration déclenche surtout la polémique dans les médias francophones.

En savoir plus sur:

Nos partenaires