Crise de l'accueil: des mineurs non accompagnés logés dans des hôtels

20/08/10 à 08:01 - Mise à jour à 08:01

Source: Le Vif

L'agence fédérale pour l'accueil des demandeurs d'asile (Fedasil) est contrainte d'héberger dans des hôtels des mineurs d'âge non accompagnés en raison de la saturation de son réseau d'accueil, a confirmé jeudi Fanny François, directrice générale par intérim de Fedasil.

Crise de l'accueil: des mineurs non accompagnés logés dans des hôtels

© BELGA

La saturation du réseau perdure depuis 2008. En mai 2009, Fedasil s'est vue contrainte de louer des chambres d'hôtel pour les demandeurs d'asile, allant jusqu'à héberger 1.200 personnes de cette manière.

Désormais, des mineurs d'âge non accompagnés sont également hébergés à l'hôtel, un type d'accueil qui, spécifiquement pour ces jeunes particulièrement vulnérables, n'offre pas l'accompagnement prévu dans les structures d'accueil traditionnelles (social, juridique, médical).

"Ces mineurs sont âgés d'au moins 17 ans. Il s'agit d'une mesure d'urgence en attendant la création de nouvelles places d'accueil", explique Fanny François.

"Lorsque le réseau de Fedasil n'est plus compétent pour ces jeunes, nous constatons aussi des failles dans le transfert vers les autres réseaux", ajoute-t-elle.

L'augmentation du nombre de demandeurs d'asile qui ne trouvent pas de lieu d'accueil s'explique par une hausse du nombre des demandes d'asile, mais aussi par la longueur des délais de procédure.

"En somme, le problème se situe à tous les niveaux de la chaîne d'accueil, y compris à sa sortie", conclut Mme François. Des associations (CIRE, Vluchtelingenwerk Vlaanderen) ont demandé au gouvernement un plan d'urgence. Au cabinet du secrétaire d'Etat Philippe Courard (Intégration sociale), on rappelle que le budget 2010 prévoit la création de quelque 5.000 places d'accueil, dont 3.500 ont déjà été créées.

LeVif.be, avec Belga

En savoir plus sur:

Nos partenaires