Problèmes menstruels: l’Agence européenne du médicament analyse les liens potentiels avec la vaccination

Une première étude avait été réalisée et l’Agence souligne qu’aucun lien de causalité n’a été trouvé jusqu’à présent.

L’Agence européenne du médicament (EMA) a ordonné une analyse approfondie pour examiner s’il peut y avoir un lien de causalité entre une vaccination avec le vaccin Corona de Pfizer/BioNTech ou Moderna et des problèmes menstruels. L’EMA l’a annoncé dans un communiqué de presse ce vendredi.

Analyse plus approfondie

Plus précisément, il s’agit de rapports de saignements abondants ou d’absence de menstruations. L’EMA les a examinés précédemment au cours d’une enquête de sécurité de routine et a conclu qu’aucun lien de causalité n’a pu être établi. Toutefois, comme de nouveaux cas continuent d’être signalés, l’EMA souhaite procéder à une analyse plus approfondie. Toutefois, l’Agence souligne qu’aucun lien de causalité n’a été trouvé jusqu’à présent. En outre, les problèmes menstruels sont courants et peuvent être associés à de nombreuses causes médicales. Les périodes de stress ou de fatigue peuvent également provoquer de tels problèmes. En outre, une infection coronaire peut également déclencher des problèmes au niveau du cycle menstruel.

Quand dois-je consulter un médecin ?

Il est important de savoir que de tels changements, s’ils sont ponctuels, sont peu susceptibles de causer des dommages. Néanmoins il est préférable de demander conseil à un médecin si:

  • les changements durent plus de trois cycles consécutifs
  • vous recommencez à saigner alors que vous êtes ménopausée ou après un processus de transition en tant que transsexuel
  • vous avez des doutes.

Pour comprendre réellement l’impact de la vaccination, on doit se baser sur les essais cliniques des vaccins. Or dans les études cliniques disponibles autour des vaccins, aucune particularité n’a été constatée. Il est à noter qu’il n’y a pas eu non plus de questionnaire sur le sujet. Ce n’est pas vraiment une surprise, car c’est rarement le cas lors d’essais cliniques. C’est même un très bel exemple de la manière dont le monde pharmaceutique ose parfois ignorer les différences essentielles qui existent entre les deux sexes. Bien que ces changements soient probablement insignifiants, il n’est pas inutile de s’y intéresser, ne fût-ce que pour s’assurer que cela ne provoque rien de grave.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content