Une étude de l'Oregon Health & Science University, réalisée auprès de 4 000 Américaines, indique ainsi que la vaccination rallongerait le cycle menstruel. Il s'agit toutefois d'un rallongement de moins d'une j...

Une étude de l'Oregon Health & Science University, réalisée auprès de 4 000 Américaines, indique ainsi que la vaccination rallongerait le cycle menstruel. Il s'agit toutefois d'un rallongement de moins d'une journée, un effet temporaire qui n'affecte pas la durée des règles elles-mêmes. Auteure principale de l'étude et professeure d'obstétrique et de gynéco- logie, Alison Edelman qualifie les résultats de l'étude de "très rassurants". "Nous savons que les systèmes immunitaire et reproductif sont interconnectés", a-t-elle expliqué à l'AFP. Les vaccins créent une réponse immunitaire forte qui affecte l'axe hypothalamique hypophyso-ovarien, décrit par la spécialiste comme "l'autoroute de la communication entre le cerveau, les ovaires et l'utérus". L'objectif de l'étude, la première sur la question, est d'obtenir des données claires et solides afin de répondre aux peurs et fausses affirmations qui circulent sur les réseaux sociaux.