© belga

L’OMS estime qu’une politique de zéro Covid n’est pas « durable »

Le Vif

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime qu’une politique de zéro Covid comme l’applique la Chine n’est pas « durable ». L’organe a, en outre, s’est dit à Genève préoccupée par l’augmentation des cas dans plus de 50 pays.

« Un changement serait important » dans l’attitude chinoise, a affirmé à la presse le directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus., ce qu’il a affirmé auprès de ses interlocuteurs chinois.

   De son côté, le chef des programmes d’urgence à l’OMS, Michael Ryan, appelle aussi à faire preuve de flexibilité. Les droits des individus doivent être aussi pris en considération, selon lui.

   Plus largement, l’organisation est inquiète de l’augmentation des cas dans des dizaines de pays. Des sous-variants d’Omicron portent cette extension.

   M. Tedros a estimé que le sommet mondial sur la pandémie prévu jeudi par le président américain Joe Biden doit permettre d’alerter sur le travail à mener et de préparer les pays « au pire » en cas de variant plus dangereux. Il s’est à nouveau dit favorable à une levée provisoire des brevets sur les technologies contre le coronavirus à l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Une approche à laquelle la Suisse reste opposée.

   Sur les antiviraux oraux, des dizaines de millions de doses de ce médicament ont été prévues mais elles ont été réservées par les pays riches, a affirmé la cheffe scientifique de l’OMS Soumya Swaminathan. Elle appelle aussi à partager certaines d’entre elles avec l’accélérateur international contre le coronavirus et à lever les limites de livraisons par régions.

Partner Content