© getty images

Une yourte comme domicile

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Un citoyen d’Antoing s’est vu reconnaître par le Conseil d’Etat le droit d’élire domicile dans une yourte. Il a pu démontrer que cet habitat léger permanent s’intégrait au cadre urbanistique environnant. Le gouvernement wallon souhaite favoriser ces nouvelles formes d’habitat « modestes et solidaires », pour autant, précise le ministre de l’Aménagement du territoire, Willy Borsus (MR), « que leur implantation soit envisagée au coeur d’une centralité, à proximité de services et commodités ». Avec une emprise au sol limitée, démontable, déplaçable et sans fondations, la yourte doit s’intégrer dans son contexte bâti et non bâti, souligne le ministre, qui, cependant, n’a pas l’intention de modifier le code du développement territorial.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content