Reprise des travaux du gouvernement sur le dossier épineux de la réforme des pensions

Le Vif

Le gouvernement fédéral a repris samedi matin ses travaux sur la réforme des pensions. Pour la première fois depuis mardi soir, le Premier ministre, les vice-Premiers ministres et la ministre des Pensions se retrouvent en comité restreint autour d’un dossier qui exacerbe les tensions au sein de la coalition.

Mardi soir, le « kern » s’était terminé sans accord, dans une atmosphère particulièrement tendue. Des réunions bilatérales ont eu lieu entretemps. Une nouvelle note de compromis du Premier ministre, Alexander De Croo, était attendue. Des échanges ont eu lieu entre son cabinet et celui de la ministre des Pensions, Karine Lalieux, indiquait-on de source gouvernementale.

Cela fait plusieurs semaines que le gouvernement tente de s’accorder sur ce dossier, l’un des plus importants de la législature. Plusieurs sujets sont sur la table: accès à la pension minimum, pension à temps partiel, bonus pension, pension à temps partiel, réduction des inégalités entre homme et femme. Des points se sont ajoutés, dont l’accès à une retraite anticipée après 42 ans de carrière et, à la demande de certains partis, le régime particulier de retraite du personnel roulant de la SNCB et des militaires.

Le Premier ministre a indiqué à plusieurs reprises qu’il espérait obtenir un accord sur le sujet d’ici le 21 juillet.

Le gouvernement était toujours réuni samedi vers 18h en comité restreint pour examiner la réforme des pensions. Après une journée consacrée à des bilatérales entre le Premier ministre, Alexander De Croo, et les vice-Premiers ministres, les travaux ont repris en réunion plénière, a-t-on appris à bonne source. L’ambiance était bonne, disait-on, mais les discussions demeurent difficiles.

Partner Content