Karine Lalieux, ministre des pensions. © Belga

Toujours pas d’accord sur la réforme des pensions: le clivage gauche-droite se confirme

Le Vif

Les principaux ministres du gouvernement fédéral, réunis mardi depuis 19h00 en comité restreint (kern) pour plancher une nouvelle fois sur la réforme des pensions, se sont quittés peu avant minuit. Comme attendu, aucun accord n’a été conclu lors de cette réunion.

Aucune nouvelle date de kern n’a en outre été communiquée ce mardi soir. Mardi matin, la ministre des Pensions Lalieux avait rappelé, en marge de la présentation du rapport annuel du Comité d’Étude sur le Vieillissement que l’ambition restait d’aboutir pour le 21 juillet.

   Dans l’après-midi, la ministre a déposé une nouvelle note de compromis, semblable à celle déjà déposée le 20 mai dernier, et qui consiste à revenir au plus près de l’accord de gouvernement. Celle-ci aurait toutefois été accueillie froidement, selon une source proche des négociateurs.

   Dans la soirée, plusieurs sources confirmaient la persistance d’un clivage gauche-droite au sein de la coalition.

   Quatre sujets sont examinés depuis quelques semaines: la réintroduction d’un bonus pension, la réduction des écarts entre les hommes et les femmes, la pension à temps partiel et l’accès à la pension minimum. Ce dernier point constituerait la pierre d’achoppement principale des discussions. L’accès à la pension après 42 ans de carrière ne serait plus sur la table.

Partner Content