. © Getty

A Bruxelles, les chances de trouver un job augmentent de 17% avec une formation

Deux ans après leur entrée en formation à Bruxelles, 71% des chercheurs d’emploi ont quitté le chômage vers l’emploi, contre 54%, en l’absence de formation, révèle une étude réalisée par Bruxelles Formation, en collaboration avec Actiris et view.brussels.

Les résultats de celle-ci ont été présentés, à l’occasion de l’ouverture du « Salon de la formation » qui se déroule mardi et mercredi à  Tour et Taxis. Plus de 100 partenaires et près de 2.000 chercheurs d’emploi bruxellois participent chaque année à cet événement qui fait la part belle à la formation professionnelle.

   L’étude révèle donc l’existence d’une différence de 17 points en faveur des chercheurs d’emploi entrés en formation. Deux ans et demi après l’entrée en formation, la différence s’est accentuée, toujours en faveur des chercheurs d’emploi ayant suivi une formation, avec 19 points de différence dans les taux de mise à l’emploi. L’étude a été réalisée avec un échantillon de référence de 122.373 demandeurs d’emploi suivis pendant une période de 4 ans.

   Elle met également en avant un impact plus élevé de la formation qualifiante sur l’accès à l’emploi pour les chômeurs de longue durée, les femmes, les personnes de nationalité hors Union européenne et celles avec un diplôme étranger non reconnu.

   Or, on observe de manière générale que les femmes et les personnes de nationalité étrangère ont un taux d’emploi plus faible que la moyenne. La formation qualifiante joue donc un rôle majeur pour ces catégories de population qui s’insèrent moins facilement sur le marché du travail, selon l’étude. À titre d’exemple, en deux ans, la formation qualifiante fait passer le taux de sortie du chômage vers l’emploi des femmes de 45% à 68%; chez les hommes, ce pourcentage passe de 60% à 72%.

   Pour le ministre bruxellois de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Bernard Clerfayt (DéFI), et la directrice de Bruxelles Formation, Olivia P’Tito, l’étude objective ce dont on se doutait déjà: se former augmente considérablement ses chances de décrocher un emploi, plus encore pour certains groupes très éloignés du marché de l’emploi.

Partner Content