Annelies Verlinden (CD&V) © belga

Police: le fédéral promet plus de 600 millions d’investissement

Le Vif

Interrogée jeudi à la Chambre, la ministre de l’Intérieur Annelies Verlinden (CD&V) a annoncé des investissements de plus de 600 millions pour renforcer la police fédérale.

La ministre de l’Intérieur, Annelies Verlinden (CD&V), continuera à lutter au sein du gouvernement pour plus de ressources pour la police, « mais on ne peut pas éliminer un arriéré historique en un an et demi », a-t-elle lancé jeudi à la Chambre.

La ministre était interrogée par 7 députés, tant de la majorité que de l’opposition, au lendemain d’une audition du monde judiciaire en commission. Celui-ci tirait la sonnette d’alarme, singulièrement devant l’état de la Police judiciaire fédérale (PJF) et son manque de moyens pou lutter contre le crime organisé.

« Nous ne pouvons continuer à donner libre cours à une partie du crime organisé », a lancé Julie Chanson (Ecolo). « Il est également urgent de libérer davantage de ressources pour l’engagement de profils spécialisés. » Khalil Aouasti (PS) a de son côté évoqué la lutte contre la criminalité financière. DéFI a renchéri dans un communiqué en réclament la mise en place d’un « véritable parquet financier ».

« Je partage les préoccupations de la Police fédérale, du collège des Procureurs généraux et du Parquet fédéral », a répondu Annelies Verlinden. « Leur appel a bien été entendu. En effet, dès le premier jour, j’ai écouté et j’ai agi. Au cours de cette législature, nous investissons 310 millions d’euros dans la Police Fédérale. Il s’agit de l’une des plus importantes augmentations budgétaires depuis la réforme des polices. Il va sans dire que la PJF est un bénéficiaire privilégié de ce budget. Mais ce n’est pas tout. Dans les années à venir, le gouvernement fédéral investira 300 millions d’euros dans i-Police. Et après 20 ans de statu quo, nos policiers méritaient de meilleures conditions salariales et de travail. C’est pourquoi j’ai conclu un nouvel accord sectoriel, qui a permis d’augmenter considérablement les salaires des policiers et de renforcer l’attractivité de la police. Ces deux dernières années, 552 nouveaux collaborateurs ont rejoint la Police Fédérale, dont 220 pour la PJF. Et nous allons poursuivre cette tendance, puisqu’une partie considérable des 1600 recrutements prévus en 2022 ira à la PJF », a-t-elle énuméré.

« L’indignation exprimée par certains, je la partage, mais il faut que cette indignation se traduise par des choix », a-t-elle conclu.

Partner Content