Nouveau Codeco vendredi : vers la fin du CST et du port du masque

Stagiaire Le Vif

Ce vendredi 4 mars, le Comité de Concertation se réunira une nouvelle fois pour discuter de la situation sanitaire. Les chiffres de la pandémie étant à la baisse, experts et politiques prédisent que le passage au code jaune sera acté, abolissant toutes les mesures sanitaires encore un vigueur, à commencer par le CST.

Le 22 février dernier, à la Chambre, le ministre de la santé Frank Vandenbroucke a estimé que la Belgique devrait « rapidement » passer au code jaune. S’il n’avait toutefois pas donné de date précise, plusieurs se sont mis à rêver d’un passage au jaune lors du prochain Codeco, annoncé par le Premier ministre pour le vendredi 4 mars.

Pour passer au code jaune, deux critères doivent être rencontrés : moins de 65 nouvelles hospitalisations par jour, ainsi qu’un maximum de 300 lits occupés aux soins intensifs. Objectifs vers lesquels les chiffres épidémiologiques tendent.

Vendredi, dans son rapport hebdomadaire, Sciensano observe en effet que le nombre d’hospitalisations, mais aussi le nombre de lits occupés aux soins intensifs, ont tous les deux baissé de 25% par rapport à la semaine précédente. Entre le 19 et le 25 février 2022, il y a eu en moyenne 172 nouvelles admissions à l’hôpital par jour en Belgique. Ce 1er mars, moins de 150 admissions étaient dénombrées. Ce vendredi 25 février, 250 lits étaient occupés par des malades de la Covid en soins intensifs. Ainsi, « les 300 lits occupés en soins intensifs, indicateur majeur du code jaune, ont été largement franchis », confirme Yves Van Lathem. Une première depuis le mois d’octobre.

Même si seul l’un des deux indicateurs liés à la pandémie est rencontré, experts et politiciens s’accordent pour accélérer le passage du code orange au code jaune.

Fin du port du masque et du CST

En Wallonie, la ministre de la Santé, Christie Morreale, entend d’ailleurs demander au gouvernement wallon la suspension immédiate du CST « dès l’annonce du code jaune », a-t-elle affirmé mercredi sur Twitter. Même son de cloche du côté d’Alain Maron, ministre bruxellois de la Santé, qui a annoncé faire le nécessaire pour mettre fin au CST à Bruxelles si le prochain Codeco décide du passage en code jaune.

Si ce code jaune est acté, un nouveau vent de liberté devrait donc souffler sur la Belgique, sonnant la fin des mesures sanitaires. Le port du masque, ainsi que l’utilisation du CST, devraient être levés.

Pour partir à l’étranger, par contre, le CST sera probablement encore nécessaire. Dans certains pays, comme l’Italie, la durée de validité du certificat de vaccination est de neuf mois, comme celle du « certificat numérique européen Covid ». D’autres pays disposent de leur propre législation. La France, par exemple, a réduit la période de validité du certificat de vaccination à quatre mois.

CST désactivés

Si l’administration de la dose de rappel n’est plus obligatoire pour disposer d’un CST valide à partir du 1er mars, la durée de validité du précieux sésame est toujours de neuf mois après la deuxième dose. Ainsi, l’AVIQ précise que « le CST des personnes vaccinées depuis neuf mois et un jour sont désactivés, au niveau belge et au niveau européen ». Tout citoyen vacciné avant le vendredi 28 mai 2021 verra son CST être désactivé ce mardi 1er mars.

En ce qui concerne le certificat de rétablissement, il reste bien valide six mois après le premier test PCR positif. Un test PCR négatif offre toujours un CST valide pendant 72 heures. Le test Covid réalisé en pharmacie procure également un CST valide pour 48 heures.

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content