Grève pour le pouvoir d’achat : voici les perturbations à Bruxelles et en Wallonie

Le Vif

Les syndicats promettent une « démonstration de force » lundi à Bruxelles, à l’occasion de la grève organisée pour défendre le pouvoir d’achat. Tous les secteurs d’activité sont affectés, qu’ils relèvent du privé ou du public. Le point.

Une ligne de métro sur quatre roule à Bruxelles

Une ligne de métro sur quatre était opérationnelle lundi vers 7h30 à Bruxelles, informait la Stib sur son site internet. Il s’agit de la ligne Stockel-Gare de l’Ouest, prolongée jusqu’à Erasme. La fréquence était cependant très réduite. Des attestations de retard peuvent être téléchargées par les voyageurs. Sept lignes de tram sur 17 et une quinzaine de lignes de bus étaient en fonction: les lignes 3, 4, 7, 8, 9, 51 (entre Van Haelen et Cimetière de Jette) et 92. Enfin, pour ce qui est des bus, seules 15 lignes sont exploitées aujourd’hui: lignes 29, 34, 36, 45, 46, 53, 54, 56, 59, 65, 71, 73, 87 (prolongée jusqu’à Etangs Noirs), 88 et 95.

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

Au nord du pays, quelque 60% des bus et 40% des trams de la société flamande de transport en commun De Lijn roulaient lundi vers 7h00, a-t-on appris auprès d’une porte-parole. En ce jour de manifestation nationale, De Lijn conseillait aux voyageurs de se renseigner sur le site internet de la compagnie avant d’envisager d’utiliser les transports publics. À Gand, 60% des bus et trams roulaient; la moitié à Anvers et 40% des trams au littoral.

   En Wallonie, le réseau TEC communique également que de fortes perturbations sont attendues sur l’ensemble du réseau, excepté dans la région du Luxembourg où elles sont plus légères. Des listes des voyages supprimés ont été publiées sur le site internet letec.be.

Les trains devraient circuler

La SNCB ne mentionnait vers 8h00 aucune perturbation majeure sur son site internet. La CGSP Cheminots a annoncé ne pas déposer de préavis de grève « Afin de garantir le succès optimal de cette action, la CGSP Cheminots a fait le choix d’exprimer son soutien en ne déposant pas de préavis de grève ». Elle appelle cependant ses affiliés « à participer nombreux » à la manifestation.

Brussels Airport annule tous ses vols au départ prévus lundi

« La situation est calme dans le terminal de Brussels Airport » ce lundi matin, indiquait peu avant 7h00 la porte-parole de l’aéroport. « Pas mal de voyageurs sont visiblement bien au courant qu’ils ne doivent pas venir jusqu’ici. »

Brussels Airport a décidé dimanche soir d’annuler tous les vols prévus lundi au départ de l’aéroport de Bruxelles-National pour des raisons de « sécurité », en ce jour de manifestation nationale.

Une nouvelle mise à jour de la situation a mis en évidence qu’encore moins de travailleurs de la société de sécurité G4S qu’annoncé assureraient le contrôle de sécurité. Les temps d’attente menaçaient de dépasser les huit heures, c’est pourquoi l’aéroport a décidé de limiter ses activités prévues lundi. « Au total, 232 vols au départ de Bussels Airport sont annulés aujourd’hui, tandis qu’un vol sur quatre est opéré, dans le sens des arrivées », précise la porte-parole. Environ 30.000 voyageurs en partance sont impactés par la grève.

Les vols de fret sont, eux, maintenus.

Par ailleurs, la compagnie aérienne TUI fly a détourné une grande partie de ses vols vers les aéroports régionaux d’Ostende, d’Anvers et de Liège, et reprogrammé des vols pour mardi. « Nous invitons les voyageurs à contacter le call center de leur compagnie aérienne pour un éventuel remboursement ou un rebooking », précise l’aéroport.

L’aéroport bruxellois devrait à nouveau être opérationnel mardi. Toutefois comme bon nombre de vols de lundi ont été reportés au mardi, l’activité pourrait être plus soutenue avec des temps d’attente plus élevés que la normale.

La semaine sera encore agitée dans le secteur aéronautique belge. Les syndicats de la compagnie Brussels Airlines feront grève les 23, 24 et 25 juin. Chez Ryanair, les pilotes et le personnel de cabine se croiseront les bras les 24, 25 et 26 juin.

L’aéroport de Charleroi aussi impacté

Il n’y a pas encore de vols annulés à Brussels South Charleroi Airport, mais la direction recommande aux voyageurs de se présenter à l’aéroport au moins 3 heures avant le départ et de vérifier les dernières informations sur les sites des compagnies aériennes.

Ramassage des déchets perturbés à cause de la grève du pouvoir d’achat

L’ensemble des services de collecte des déchets à Bruxelles risque d’être perturbé puisque le personnel compte participer à cette grève pour le pouvoir d’achat.

Les communes suivantes devraient être touchées : Bruxelles (Pentagone, Canal, Louise), Forest, Ixelles, Jette, Laeken, Neder-over-Heembeek, Saint-Gilles, Schaerbeek, Uccle et Watermael-Boitsfort. Les Recyparcs seront eux-aussi  probablement fermés.

Les grandes surfaces peu touchées

Les grandes surfaces n’étaient dans l’ensemble que peu concernées par les actions syndicales prévues lundi dans le cadre de la manifestation pour le pouvoir d’achat. Quelques enseignes Makro sont tout de même restées portes closes en raison de la situation particulièrement problématique du personnel de ce groupe, a indiqué la CNE.

Chez Colruyt, l’activité logistique et le travail en supermarchés n’étaient pas perturbés. « Il n’y a aucun souci majeur. On note quelques absents par-ci, par-là, mais les magasins sont bien ouverts », a expliqué une porte-parole.

Des manifestants étaient présents devant des supermarchés de la marque Carrefour, mais ici aussi sans causer de forte perturbation sur l’activité globale. Tous les magasins étaient ouverts. « L’impact est variable selon les magasins avec des rayons en service qui sont parfois fermés par manque d’expertise disponible », soulignait une porte-parole assurant que les clients étaient tout de même accueillis avec le sourire.

Le constat était similaire chez Delhaize où malgré l’un ou l’autre rassemblement, tout fonctionnait correctement sur le plan logistique et en magasins. En région liégeoise, la CNE indiquait de son côté que les magasins de la marque au lion étaient « fort touchés » avec des chefs présents dans les rayons pour combler le manque de personnel.

Une grande manifestation

A travers une grande manifestation dans la capitale, FGTB, CSC et CGSLB réclament une modification de la loi sur la norme salariale pour obtenir davantage de poids dans la négociation des salaires avec le patronat. Une action similaire avait été organisée en septembre 2021, pendant la crise sanitaire, et avait rassemblé 7.000 personnes selon la police, et 15.000 selon les syndicats.

Partner Content