Tout sur Yvan Hayez

Dès que l'abattage des porcs au sein de la zone sécurisée de 63.000 ha aura été acté par arrêté ministériel, les sangliers présents dans ce périmètre seront également éradiqués, a indiqué la Fédération wallonne de l'Agriculture (FWA), après une réunion interministérielle au cabinet de Denis Ducarme, à laquelle était notamment conviés la FWA et le syndicat flamand ABS.

Les éleveurs se montrent lundi à la fois surpris et inquiets face à la volonté du ministre fédéral de l'Agriculture, Denis Ducarme, de condamner les porcs domestiques élevés à l'intérieur de la zone sécurisée de 63.000 ha, délimitée après la découverte de neuf cadavres de sangliers infectés par la peste porcine africaine dans le sud du pays. Si le ministre a prévu d'indemniser les exploitants, le manque à gagner sera-t-il correctement compensé? , s'interrogent de concert la Febev, la FWA et la Fugea, contactées par Belga.

Le caractère exceptionnel de la sécheresse qui a sévi au printemps dernier a été reconnu mardi et une procédure de reconnaissance devant le Fonds des calamités agricoles wallon va ainsi être entamée. Les agriculteurs, mis à mal par le manque de pluie de ces derniers mois, s'en disent satisfaits. C'est surtout l'élevage qui souffre mais les récoltes sont aussi impactées. Les résultats sont toutefois très contrastés selon les régions.

Les inquiétudes sont vives dans le milieu agricole en raison de la sécheresse qui sévit depuis plusieurs mois, a indiqué lundi Yvan Hayez, secrétaire général de la Fédération wallonne de l'agriculture (FWA). "Les agriculteurs craignent un bis repetita de 1976."