Tout sur Pittsburgh

Le président du Comité de coordination des organisations juives de Belgique, Yohan Benizri, est un avocat-diplomate au service des communautés juives d'ici et d'ailleurs. D'origine marocaine, il valorise le bien-être individuel et collectif plutôt que la lutte entre les groupes.

Venu mardi se recueillir dans la synagogue de Pittsburgh, où un tireur antisémite a abattu onze fidèles, Donald Trump a été accueilli par des manifestants qui se sont opposés à sa visite en l'accusant d'attiser la haine.

Il voulait tuer les juifs, des "enfants de Satan" qu'il accusait de soutenir les migrants: les informations qui ont émergé depuis samedi sur le suspect de la tuerie de la synagogue de Pittsburgh brossaient le tableau d'un suprématiste blanc adepte d'armes à feu, mais qui n'était jusque-là jamais passé à l'acte.

Les Etats-Unis doivent réfléchir aux moyens d'empêcher les auteurs potentiels de crimes racistes de se procurer des armes à feu, a estimé dimanche le maire de Pittsburgh, au lendemain de l'attaque contre une synagogue de sa ville qui a fait onze morts.

Le service de sécurité interne de la communauté juive à Anvers a décider de surveiller encore davantage les quarante synagogues de la ville au lendemain de l'attaque antisémite dans un lieu de culte juif à Pittsburgh, aux Etats-Unis, qui a fait onze morts. C'est ce qu'a annoncé dimanche le magazine mensuel d'information Joods Actueel.

Aucune mesure supplémentaire n'a pour le moment été décidée en Belgique afin de protéger les synagogues et les intérêts juifs, au lendemain de l'attentat antisémite qui a touché Pittsburgh, aux Etats-Unis, et qui a fait onze morts. C'est ce qu'a communiqué dimanche matin le Centre de crise du SPF Intérieur. "Le niveau de la menace dans notre pays se situe à 2 et est déjà à 3 pour les intérêts juifs. Cela signifie que des mesures particulières sont déjà en vigueur", y explique-t-on.

Les États-Unis dénoncent l'accord de Paris sur le climat, annulent toutes les mesures décidées par les États-Unis en application de cet accord et se retirent du Fonds Vert pour le Climat. Telles sont les décisions majeures que Donald Trump a finalement annoncées, le jeudi 1er juin, après un long suspense.