Tout sur Philippe Hensmans

Des discours de haine et de peur ont marqué l'année 2017 à travers le monde mais ils ont stimulé un nouvel élan de militantisme social, analyse jeudi Amnesty International dans son nouveau rapport annuel sur les droits humains. Selon Salil Shetty, secrétaire général de l'organisation, les droits fondamentaux ne peuvent plus être considérés comme acquis, 70 ans après la Déclaration universelle des droits de l'homme.

Le gouvernement belge a insuffisamment évalué les risques de torture ou de mauvais traitements lors de renvois de migrants au Soudan et a violé ses obligations internationales en matière de non-refoulement des personnes, a affirmé mardi l'ONG de défense des droits de l'Homme Amnesty International (AI), en réclamant le maintien de la suspension de ces rapatriements.

Amnesty International dévoile, dans un rapport publié jeudi, la liste des pays fournissant au Barheïn des équipements qui pourraient servir à la répression instaurée par le régime. La Belgique, et plus précisément la Région wallonne, y figure, au même titre que l'Angleterre, le Brésil et la France notamment.

Quelque 7% des femmes belges affirment avoir été victimes de relations sexuelles imposées par leur supérieur hiérarchique sur leur lieu de travail, selon un sondage réalisé en 2014 auprès de 2.000 femmes en Belgique par Amnesty International avec la collaboration de SOS Viol.

Depuis quelques années, la Belgique est devenue un point d'attention problématique pour l'organisation internationale de défense des droits humains Amnesty International, a déclaré le président de l'aile francophone belge, Philippe Hensmans.