Tout sur Pedro Sanchez

Un petit parti d'extrême droite, Vox, a fait son entrée dimanche dans un parlement régional, une première en Espagne, en remportant 12 sièges aux élections en Andalousie et mis fin à la domination de la gauche dans la région la plus peuplée du pays, une gifle pour le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez.

Gibraltar, cédé à la Grande-Bretagne au XVIIIe siècle mais dont Madrid revendique la souveraineté, est un point névralgique en Espagne et un enjeu de politique intérieure, ce qui explique l'intransigeance de Pedro Sanchez qui menace de faire dérailler le Brexit.

Le chef du gouvernement espagnol Pedro Sanchez a réitéré mercredi soir sa menace de veto à l'accord sur le Brexit lors du sommet européen de dimanche s'il n'obtient pas gain de cause sur Gibraltar.

Le 27 octobre 2017, leur tentative de sécession de l'Espagne échouait. Un an plus tard, une partie des séparatistes catalans continue de s'accrocher à l'utopie de l'indépendance unilatérale tandis que l'autre tente un virage pragmatique, malgré la pression de la base.

La présentation du livre La crise catalane, une opportunité pour l'Europe (éd. Racine), dans une salle pleine à craquer du Résidence Palace, à Bruxelles, mardi 25 septembre, a témoigné de l'intérêt médiatique persistant que suscite l'ex-président catalan Carles Puigdemont.

Les députés espagnols ont approuvé jeudi le décret du gouvernement socialiste autorisant l'exhumation des restes du dictateur Francisco Franco de son mausolée près de Madrid.

Le nombre de migrants de moins de 18 ans arrivés sans famille a atteint 10.000 en Espagne, où le gouvernement a annoncé mercredi qu'il allait débloquer 40 millions d'euros pour améliorer leur prise en charge.

L'ancien eurodéputé écologiste Daniel Cohn-Bendit plaide mercredi pour la création d'"une agence européenne des réfugiés avec un budget conséquent", regrettant que l'Union européenne n'ait à ce jour "pas de stratégie" sur la question de l'accueil des migrants.