Tout sur Parlement européen

Le président du Parlement européen, David Sassoli, s'est exprimé via une vidéo postée sur son compte Twitter alors qu'il est confinée dans sa résidence à Bruxelles. Il revient notamment sur la solidarité mise en place au niveau de l'Union en cette période de crise sanitaire.

La venue mercredi de l'activiste climatique Greta Thunberg au Parlement européen n'entre pas dans les mesures d'interdiction d'accès aux bâtiments de l'institution annoncées lundi par son président David Sassoli, a confirmé mardi le Parlement, interrogé par Belga alors que des eurodéputés y voyaient un traitement de faveur.

Le Président du Parlement européen, David Sassoli, s'est exprimé hier lors d'une conférence de presse en réponse à la propagation du coronavirus. Il annonce que le Parlement, qui accueille jusqu'à 700.000 personnes par an, sera inaccessible pour les visiteurs du Parlement.

Les accords de commerce et d'investissement entre l'Union européenne et le Vietnam, pourtant incompatibles avec le Green Deal européen, ont été adoptés 12 février 2020 par une large majorité du Parlement européen. Privilégier la prise en compte des spécificités du partenaire commercial plutôt que promouvoir un modèle cohérent applicable pour tous les accords conduit ainsi l'Union européenne à passer à côté du véritable enjeu.

Le départ des élus britanniques provoqué par le Brexit va rebattre les cartes au Parlement européen: il profite à la droite mais affecte les libéraux, les Verts et les socialistes et ces derniers cherchent à rallier des non-inscrits pour reprendre des forces.

Les citoyens de l'UE résidant au Royaume-Uni sans avoir la nationalité britannique auront une nouvelle possibilité de solliciter un droit de séjour durable s'ils ont une raison valable d'avoir raté l'échéance initiale, a indiqué vendredi le ministère britannique de l'Intérieur.

Le Parlement européen a retiré sa qualité d'eurodéputé à l'élu indépendantiste catalan Oriol Junqueras, actuellement emprisonné en Espagne, suivant ainsi une décision de la justice espagnole, a annoncé vendredi le président du Parlement, David Sassoli.

La Cour suprême espagnole, plus haute instance juridique du pays, a communiqué jeudi au Parlement européen que l'ancien vice-président de la Catalogne Oriol Junqueras ne pouvait légalement pas siéger dans l'hémicycle européen à la suite de sa condamnation à 13 ans de prison et d'inéligibilité pour son rôle dans l'organisation d'un référendum sur l'indépendance de la Catalogne, en octobre 2017. Elle a donc décidé de ne pas le libérer.