Tout sur Macédoine

Il est rare qu'un pays se débaptise, plus encore qu'il le fasse pour satisfaire un voisin, en l'occurrence la Grèce. Pourquoi demande-t-on par référendum aux Macédoniens d'accepter que leur pays devienne la "République de Macédoine du nord"? Que se passera-t-il s'ils refusent? Le point en dix questions.

L'accord sur "la Macédoine du Nord" continue de provoquer des remous politiques à Skopje et Athènes: le président macédonien Gjorgje Ivanov a refusé mardi de signer le texte ratifié par le Parlement tandis qu'en Grèce un député de la majorité a démissionné.

Les ministres grec et macédonien des Affaires Étrangères, Nikos Kotzias et Nikola Dimitrov, ont signé dimanche un accord historique pour rebaptiser l'actuelle Ex-république yougoslave de Macédoine (ARYM) en "Macédoine du Nord", lui dégageant la voie vers l'UE et l'Otan

Athènes et Skopje sont arrivés mardi à un accord sur le nom de la Macédoine, a annoncé le Premier ministre grec, après 27 ans de querelle, un règlement susceptible de débloquer l'ancrage de ce petit État ex-yougoslave à l'UE et à l'Otan.

Celui qui fixe de face les yeux en amandes du lynx des Balkans devient aveugle, dit une légende en Albanie. Mais l'animal, un symbole national, a quasiment disparu aujourd'hui. Il ne resterait qu'une quarantaine de ces félins dans les montagnes de Macédoine et d'Albanie. Depuis 2015, le "Lynx lynx balcanicus" est en danger critique d'extinction, dernier stade dans la classification avant l'extinction à l'état sauvage.

Le Premier ministre Charles Michel sera en Albanie et en Serbie lundi et mardi pour une visite de travail. A l'agenda: des rencontres avec le président et le Premier ministre des deux pays des Balkans.

L' "affaire macédonienne", comme on la nomme dans les cercles diplomatiques, peut paraître à l'observateur ingénu comme une de ces querelles de clocher insignifiante et absurde. C'est méconnaître l'histoire de la région et l'Histoire tout court.

Il y a 20 ans, le 5 septembre 1997, mourrait à l'âge de 87 ans la petite soeur des pauvres plus connue sous le nom de Mère Teresa de Calcutta qui a consacré sa vie aux plus démunis en Inde puis ailleurs dans le monde. Retour sur la personnalité et le parcours d'une des figures les plus médiatiques du 20e siècle.

Le système de santé belge se positionne à la quatrième place parmi les meilleurs d'Europe, selon le rapport annuel sur l'état des systèmes de santé européens publié lundi par l'entreprise suédoise Health Consumer Powerhouse (HCP). Il s'agit du meilleur résultat obtenu par la Belgique depuis le lancement de cet index en 2005, qui compare les systèmes de 35 pays selon 48 indicateurs.